News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Kenya: des avions vendus aux enchères à partir de 36.000 f CFA

Dans le but de désencombrer les aéroports du pays, les autorités kenyanes ont vendu aux enchères des avions désaffectés qui trainaient dans les aéroports du pays. Il s’agit des avions de combat ou des Boeing à des prix dérisoires.

Quelques billets de banques, et vous avez votre avion. Une vente un peu spéciale a eu lieu dans plusieurs aéroports du Kenya, à Nairobi, Mombasa et dans le nord du pays entre le 17 et le 22 novembre. 73 engins désaffectés ont été mis aux enchères à des prix défiant toute concurrence par les autorités aéroportuaires, rapporte Business Daily Africa et l’agence de presse Reuters.

La Kenya Airports Authority (KAA), chargée de la gestion des aéroports du pays, était manifestement lassée de voir des dizaines d’avions abandonnés et a décidé de faire du ménage. Certains appareils, les plus abîmés, sont partis pour 35.500 f CFA. Le plus cher a été vendu pour environ 26 millions f CFA (5 millions de shillings kenyans).

Les compagnies auxquelles appartiennent ces avions ne payaient plus les frais de stationnement, et les carcasses d’avion se sont multipliées dans les aéroports de Jomo-Kenyatta International et Wilson (Nairobi), Moi International (Mombasa) et Lokichogio (commune du nord).

La vente a été un succès, selon Reuters. Des Boeing 707-300 et 737-200, un Lockheed Hercules L-100-30, et même des avions de combats ont été vendus. Une centaine d’acheteurs se sont déplacés. Certains en ont acheté plusieurs.

Les nouveaux propriétaires sont priés de récupérer les avions sous une semaine s’ils ne veulent pas payer les frais de stockage (environ 80 euros par jour). La plupart sont sales, rouillés, voire même troués : pour les déplacer, cela risque d’être compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.