News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Kandi: vers un terrain d’entente entre transporteurs et la mairie sur la gestion des carrières de sable

L’imposition d’une taxe de 4 mille francs cfa aux exploitants de carrière de sable et de gravier a suscité il y a quelques jours une tension entre la mairie de Kandi et les transporteurs qui ont décidé d’augmenter le coût du transport. Une nouvelle discussion entre les parties le 17 Novembre dernier, a abouti à un terrain d’entente.

Les autorités de la Commune de Kandi dans leur désir de mobilisation de ressources internes ont instauré une nouvelle taxe appelée taxe de développement local. Ladite taxe qui s’élève à 2.000 f par voyage de sable et 5.000 par voyage de gravier a conduit les propriétaires de camion Benne à procéder au réajustement du coût de leur prestation suscitant ainsi le grincement de dents au sein de la population.

A lire aussi: Le Bénin veut intensifier l’utilisation de la vidéosurveillance des lieux publics dès 2022

Face aux mécontentements, des séances de discussions ont été initiées par les autorités communales pour parvenir à un terrain d’entente. Ainsi, le 17 Novembre dernier, les membres et représentants des syndicats de transporteurs, des responsables de l’entreprise en charge de la collecte des redevances et des cadres de la Mairie de Kandi se sont retrouvés pour statuer sur la situation.

A l’issue des échanges qui ont eu lieu dans la salle des fêtes de la mairie de Kandi, plusieurs pistes de sortie de crise ont été explorées. Ainsi, le coût de prestation du collecteur de redevances fixé à 4000 fcfa est réduit à 3000fcfa. Par ailleurs, le prix du sable est fixé provisoirement à 25.000 fcfa au lieu de 30.000 fcfa toutes taxes comprises. Le prix du gravier fixé à 50.000fcfa a connu également une légère diminution. Les négociations se poursuivent toujours pour une meilleure amélioration des coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.