News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Qui est Boubacar Camara, le Sénégalais nommé DGA des Douanes au Bénin ?

Le nouveau Directeur Général Adjoint (DGA) des Douanes du Bénin a pour nom Boubacar Camara. Il a été nommé ce mercredi 27 octobre 2021 en Conseil des ministres. Cet article lève un coin de voile sur le parcours professionnel de ce cadre sénégalais.

Né le 26 juin 1958 à Dakar où il a grandi entre la Sicap rue 10 et la banlieue dakaroise, à Grand Yoff. Boubacar Camara est un cadre africain qui a eu un parcours atypique. En 1991, il obtient une maîtrise de droit public option administration, un DEA général de droit public en 1992 et un DEAS d’enseignement en 1995. Il est agréé comme expert maritime cargaison en novembre 1994. Il obtient ensuite le Brevet de l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) en qualité d’Inspecteur des douanes, et en sort comme major de promotion.

Ce cadre sénégalais assoiffé de connaissances a poursuivi ces études hors du territoire sénégalais. Ainsi en mai 2005, il est diplôme de l’Université Pierre Mendès France de Grenoble et y soutient sa thèse de doctorat en droit avec la mention « Très honorable avec félicitations du jury et autorisation de reproduction » sur « Le Contentieux douanier au Sénégal : Réflexions sur la place du juge dans le traitement des infractions ». L’ouvrage fut publié en décembre 2005.

Docteur en droit, Inspecteur général d’Etat en retraite anticipée, Boubacar Camara a aussi occupé la fonction de Directeur général des Douanes du Sénégal. Avocat au Barreau de Paris en omission volontaire, expert maritime, ancien Secrétaire général du Ministère de la Coopération internationale, des Infrastructures, des Transports aériens et de l’Energie et ancien Président du Conseil d’Administration de SOCOCIM Industries, ce cadre sénégalais qui dirige le Cabinet CAREX spécialisé en Douane, Commerce international et Partenariat public-privé est celui choisi par le gouvernement béninois pour apporter son expertise à la douane béninoise.

Un parcours qui force l’admiration…

Le nouveau directeur général adjoint de la douane béninoise a eu un parcours professionnel qui force l’admiration. Comme souligné plus haut, Boubacar Camara a été Président du Conseil d’administration de Sococim Industries, société du Groupe VICAT et fleuron de l’industrie cimentière en Afrique de l’Ouest.

A la faveur de l’acquisition par la Douane sénégalaise de deux patrouilleurs de surveillance maritime, le Diambar et le Dialoré, Monsieur CAMARA se présente au concours des agents brevetés des Douanes. Il fut admis major et devient commandant de navire, avant d’être nommé Chef de la Brigade de Haute mer à la fin de sa formation de contrôleur à l’École des Douanes.

Après la surveillance maritime douanière, il est nommé successivement Chef de visite du Bureau de la Zone Franche Industrielle, vérificateur des opérations commerciales au Bureau des douanes de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, vérificateur au bureau de la valeur en douane et secrétaire permanent de la Mutuelle des Douanes.

Bien au fait des technologies de l’Information et de la Communication et maîtrisant les procédures douanières, il participe, dans le cadre du Trade Point Sénégal , à la conception de l’application de collecte électronique des documents, le système ORBUS 2000, complément du système GAINDE 2000 qui ont valu à la Douane Sénégalaise des performances remarquables.

En février 2000, il est major de sa promotion au concours de l’Inspection générale d’État. Il est nommé Directeur général des Douanes en mai 2000. Son passage à la Douane Sénégalaise laisse le souvenir de profondes réformes pour la modernisation et d’un engagement pour la promotion de l’éthique. En 2006, il obtient une disponibilité et se lance dans la consultation dans le domaine douanier et du commerce international. Il parcourt de nombreux pays africains pour partager son expérience.

En juin 2012, il reprend une disponibilité pour activité privée et monte un cabinet de consultation. Il conseille de grands groupes internationaux et des pays africains dans les domaines de l’énergie solaire, des hydrocarbures, du partenariat public privé, de la douane et du commerce international.

C’est donc en connaissance de cause que le gouvernement du président Patrice Talon à la faveur du conseil des ministres du mercredi 27 Octobre 2021 a porté son choix sur ce cadre sénégalais qui n’est pas un néophyte en matière de management douanier.

1 commentaire
  1. DODJIVI dit

    Un meli melo comme présentation, sans aucun fil linaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.