News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Mali – Enrichissement illicite: un DG payé à plus de 54 millions f CFA par mois

Au Mali, le Rapport 2020 de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) a été remis le jeudi 14 octobre 2021 par le président de l’OCLEI Moumini Guindo au Président de la Transition Chef de l’Etat, colonel Assimi Goïta. Selon le rapport, le salaire du DG de l’Institut nationale de prévoyance sociale (INPS) s’élève à 54 millions 914 682 FCFA par mois tandis que le comptable s’est assuré 1.600 millions de Fcfa comme indemnités de départ à la retraite.

Jeudi 14 octobre 2021, le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu les rapports annuels 2019 et 2020 de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI). Six dossiers d’enquête sur 25 ont été transmis à la justice, selon le président de l’instance, Moumouni Guindo.

Dans les 6 dossiers transmis à la justice, la valeur totale des biens identifiés s’élève à 2 716 439 302 FCFA. Le nombre de maisons d’habitation identifiées est de 37. Les parcelles sont au nombre de 178 dont 83 concessions rurales totalisant 176 ha 10 a 21ca. Le montant total des entrées sur les comptes bancaires s’élève à 2 588 943 620 FCFA. Dans la même période, les revenus légitimes des 6 personnes s’élèvent à 317 033 470 FCFA. Le montant des sommes à justifier par ces personnes s’élève à 2 615 520 217 FCFA.

Selon le document, le salaire du DG de l’nstitut National de Prévoyance Sociale (INPS) s’élève à 54 914 682 FCFA par mois. Le cumul annuel des rémunérations des 3 principaux dirigeants (DG, DG adjoint et agent comptable) s’élève à 1 900 068 365 FCFA, soit 7% de la masse salariale totale des 1 197 employés de l’INPS.

Pour rappel, le président de l’instance, Moumouni Guindo, a recommandé aux autorités de procéder au recouvrement des sommes indûment perçues au titre des indemnités et pensions de retraite et de veiller sur le fonctionnement du Conseil d’administration de l’Institut nationale de prévoyance sociale (INPS). La publication de ce rapport anti-corruption de l’Office a été suivie d’un tollé général sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.