News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

La FCBE n’est pas influencée par les tumultes intérieures: Paul Hounkpè rassure les militants

Plusieurs cadres démissionnaires du parti force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) ont mis sous les fonts baptismaux ce samedi 16 Octobre 2021 leur formation politique dénommée “La Nouvelle Alliance”. Un nouveau né qui ne semble guère inquiéter le patron des FCBE qui rassure ses poulains sur la solidité de leur parti politique.

Qui a dit que le parti force cauris pour un Bénin émergent se porte mal? Le premier responsable de cette formation politique qui enregistre depuis quelques semaines des démissions en cascades est allé démentir cette “rumeur”. “La FCBE se porte bien”, a confié le chef de fil de l’opposition lors d’une séance de travail avec les conseillers communaux du parti à Lokossa après la démission collective des conseillers communaux de Copargo.

A lire aussi: Bénin – Affaire de drogue: le procureur Mario Mètonou donne des clarifications sur les 10Kg de cocaïne

Répondant à ceux qui pensent que les démissions en cascades risquent de dégraisser davantage le parti cauris, Paul Hounkpè s’étonne que des gens puissent penser que des démissions de quelques membres ou même la création d’un nouveau parti politique puissent influencer un parti politique aussi vieux et aussi robuste que la FCBE. “Nous sommes un vieux parti et ce n’est pas facile de détrôner un ancien parti comme la FCBE“, rassure-t-il.

Paul Hounkpè toujours serein ?

Abandonné par ses meilleurs compagnons politiques, le secrétaire exécutif national du parti force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Paul Hounkpè ne se laisse pas déstabiliser. L’ancien ministre de la culture de Boni Yayi affiche un calme olympien et garde solidement la gouvernail de sa formation politique.

A-t-il la formule magique pour arrêter la saignée? En tout cas pour le chef de fil de l’opposition, il n’y a pas péril en la demeure au sein de la FCBE. Selon lui , le parti est suffisamment solide pour s’inquiéter des vagues légères qui cognent les parois du navire. Mais est-il véritablement serein comme il semble l’afficher? Ne gagnerait-il pas à ouvrir le débat et écouter ce qui lui est reproché?

En tout cas, il est le maître de son parti politique. Pourvu que son leadership lui permette de rester suffisamment solide pour ne pas afficher une contre performance au cours des élections législatives à venir. En effet, pour un parti politique qui a rassuré lors des communales passées, l’objectif serait de faire mieux lors des législatives à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.