Kenya: la police recherche le mari d’Agnès Tirop, l’athlète poignardée à mort à Iten

Selon les médias internationaux, en général, et kenyans, en particulier, la police du Kenya est à la recherche du mari de l’athlète, Agnès Tirop, retrouvée morte chez elle, hier, mercredi 13 octobre, des suites de coups de poignard.

Quelques heures seulement après la découverte du corps sans vie d’Agnès Tirop, des suites de coups de poignard, la police s’était lancée aux trousses du mari de la défunte. La disparue était une prometteuse sportive et son décès a suscité émoi et consternation, tant au niveau local que mondial.

À lire aussi : Kenya: l’athlète Agnes Tirop, 2 fois médaillée mondiale sur 10.000 m, poignardée à mort

La double médaillée mondiale du 10.000 m (en 2017 et 2019) et 4e des derniers Jeux olympiques de Tokyo sur 5.000 m a été retrouvée morte, poignardée, chez elle à Iten, ville d’altitude de l’ouest du Kenya, où s’entraînent de nombreux coureurs de fond et demi-fond.

L’époux avait appelé pour dire qu’il avait «fait quelque chose de mal»

L’enquête avance à grands pas, selon les autorités compétentes. «Nous avançons dans la recherche du tueur», a déclaré, jeudi, à l’AFP, Tom Makori, commandant de police du district de Keiyo North, où se trouve Iten.

La veille, M. Makori, d’après le même média, avait affirmé qu’Emmanuel Rotich, le mari d’Agnes Tirop, était le principal suspect, «ayant passé un appel aux parents de Tirop pour leur dire qu’il avait fait quelque chose de mal».

Selon la police, le plus tôt serait le mieux. «Plus tôt nous le ferons révéler les circonstances qui ont conduit au meurtre de la jeune fille, mieux ce sera pour nous tous», a estimé, jeudi, le policier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.