France: la contraception masculine fait des émules, malgré les préjugés

Depuis quelques temps, en France, bon nombre de sujets masculins, notamment, des jeunes hommes, se tournent de plus en plus vers la contraception masculine. Des slips chauffants aux anneaux autour des testicules, cette nouvelle forme de contraception fait des émules au sein de la société française, en dépit des préjugés.

Le sujet fait débat, tant il suscite beaucoup d’interrogations. Des slips chauffants aux piqûres hebdomadaires, en passant par des anneaux autour des testicules, les Français de sexe masculin, surtout, la couche juvénile, s’adonnent de plus en plus à la contraception masculine. Le phénomène peine à accueillir l’adhésion d’un plus grand nombre d’adeptes, en raison des préjugés.

À lire aussi : France: un gynécologue accusé de 75 viols lors d’examens médicaux

Mais, d’après « BD-Enquête », Les Contraceptés – Enquête sur le dernier tabou, publiée ce 14 octobre, cette pratique reste confidentielle, en raison des stéréotypes de virilité, notamment, encore bien ancrés dans la société française, ainsi qu’un manque d’information. 

Ce 14 octobre, sur le compte Twitter de « Les Contraceptés », Clément, 24 ans, étudiant en Méthode thermique, a fait un émouvant témoignage sur son couple. « Ça faisait deux ans que j’étais avec ma compagne, et les hormones commençaient vraiment à lui faire du mal. Je ne pouvais pas rester comme ça, à la regarder souffrir. », a-t-il tweeté.

Les Contraceptés sur Instagram : Beaucoup d’histoires d’hommes contraceptés commencent… par leurs compagnes et leurs difficultés. Le 14 octobre dans @lescontraceptes…

Une professionnelle de santé révèle une pratique en nette augmentation. « À Paris, nous avons trois ou quatre demandes d’hommes par mois« , abonde sur franceinfo, Marianne Niosi, directrice du Planning familial. Elle ajoute : « Il y a une sensibilisation plus grande des jeunes générations. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.