News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin – Parlement: un nouveau point s’ajoute aux points à l’ordre du jour de la 3è session extraordinaire

La loi de finances rectificative 2021 dont le décret de transmission au Parlement a été adopté le 29 septembre dernier en Conseil des ministres sera étudiée en procédure d’urgence au cours de la session en cours. C’est la suggestion faite ce jeudi 7 Octobre par le président Louis Vlavonou suite à la demande de 62 députés de convoquer une quatrième session extraordinaire en vue de vider ce dossier.

A l’ouverture ce jeudi des travaux de la 3ème session extraordinaire, le président de l’assemblée nationale, Louis Vlavonou, conformément aux pratiques parlementaires utilisées au cours des 5ème, 6ème et 7ème législatures, a décidé d’adjoindre la 4ème session extraordinaire demandée par certains députés à la 3ème en cours actuellement.

A lire aussi: Bénin; Parlement: André Okounlola remplacé par Nazaire Sado à la questure

Ainsi, l’étude de la loi de finances rectificative 2021 se fera en procédure d’urgence au cours de cette troisième session en cours. C’est un nouveau point qui vient ainsi s’ajouter aux points retenus à l’ordre du jour de cette session extraordinaire sollicitée par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon.

Après avoir exposé à ses collègues les raisons de sa suggestion, la plénière a approuvé à l’unanimité la proposition du président Vlavonou vu l’importance du dossier à examiner : “la loi de finances rectificative pour la gestion 2021“. L’ étude en procédure d’urgence de cette loi était nécessaire car si ce dossier n’est pas vidé au plus tôt, le projet de loi de finances, gestion 2022 ne pourra pas être examiné.

Le projet de collectif budgétaire fait ressortir que les ressources et les charges pour la gestion 2021, constituées des recettes et des dépenses du Budget général de l’Etat ainsi que des ressources et des charges de trésorerie, s’établissent à 2.985,046 milliards de FCfa contre 2.452,192 milliards de FCfa initialement prévus. Elles sont donc en hausse de 53.,854 milliards de FCfa représentant une progression de 21,7%.

Les députés auront à approuver au cours de cette 3ème session extraordinaire cette nécessité de remanier le budget de l’Etat gestion 2021 qui découle des grandes mutations observées au cours de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.