Bénin: la FCBE se vide progressivement de sa substance, Laurent de Laure Faton claque la porte

Les démissions se poursuivent au sein du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE). La formation politique présidée par l’ancien ministre Paul Hounkpè se vide progressivement de sa substance. Après la démission, la semaine écoulée, de l’ancien DG de l’Onab, Clément Kouchadé, c’est au tour de Dr Laurent de Laure Faton de tourner dos au parti.

La descente aux enfers se poursuit au sein du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE). Le parti politique qui a surpris plus d’un aux dernières élections communales et municipales se vide progressivement de ses membres influents. Après Clément Koutchadé la semaine dernière, c’est au tour de l’ex secrétaire à l’économie numérique, Laurent de Laure Faton, qui selon des sources crédibles vient, de lâcher Paul Hounkpè.

A lire aussi: Bénin; CEP session de 2022: des conditions d’âge imposées aux candidats

Suspendu jusqu’à nouvel ordre par décision N°10 en date du 03 février 2021 signé du Secrétaire exécutif national de la Fcbe, Paul Hounkpè, le secrétaire à l’économie numérique du parti n’attend plus la levée de sa suspension. Il a été sanctionné par le bureau du parti suite à une série de déclarations jugées par les instances du parti comme mettant à mal la cohésion.

Comme plusieurs autres personnalités sanctionnées par Paul Hounkpè, Laurent de Laure Faton vient aussi de quitter la barque FCBE. Après cette démission on ne sait pas encore là ou le désormais ex secrétaire à l’économie numérique du parti Force cauris pour un Bénin émergent ira déposer sa valise. Mais tout laisse croire qu’il ira certainement rejoindre ses autres camarades qui se préparent à mettre sur les fonts baptismaux le parti « La Nouvelle Alliance ».

Paul Hounkpè doit revoir son leadership managérial

A l’allure où vont les choses, le parti conduit par l’ancien ministre de la culture Paul Hounkpè risque de s’étioler comme une peau de chagrin si le chef de fil de l’opposition et premier responsable de cette formation politique ne prenne la mesure de la situation et réajuste son leadership managérial.

A moins de deux ans des élections législatives, la tendance est au regroupement au sein des états majors des formations politiques. Avec la vague de démission qui s’enregistre au sein de la FCBE, le parti risque d’essuyer des revers aux prochaines joutes électorales. Paul Hounkpè a donc intérêt à cesser de prendre à la légère les signaux afin de travailler à renforcer la cohésion au sein de la famille FCBE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.