Russie: au moins 6 morts et plusieurs blessés dans une fusillade survenue dans une université

Une fusillade survenue ce lundi à l’université d’Etat de Perm, dans le centre de la Russie, a fait au moins six personnes tuées et plusieurs blessés. L’auteur de l’incident, un étudiant, a été blessé par un policier avant d’être arrêté.

Six personnes ont perdu la vie dans une fusillade survenue ce lundi à l’université d’Etat de Perm, une ville située dans le centre de la Russie, a annoncé le comité d’enquête du pays. Selon le ministère russe de la Santé, cité par les agences nationales, 28 autres individus ont été blessés au cours de l’incident dont 19 par balles. L’auteur des tirs, un étudiant, a été blessé par un policier avant d’être arrêté.

«Vers onze heures, un étudiant a pénétré sur le campus de l’université de Perm avec une arme et a ouvert le feu», a indiqué l’université dans un communiqué. L’auteur a «été blessé lors de son arrestation étant donné qu’il opposait une résistance», a de son côté indiqué le comité d’enquête qui n’a pas précisé les raisons qui ont poussé le jeune à commettre cet acte.

Dans une vidéo diffusée par le ministère de l’intérieur, le policier responsable de l’arrestation du tueur, a raconté la scène. «J’ai vu un jeune homme armé dans les escaliers. J’ai crié lâche (ton arme) mais il a tourné son arme vers moi et a tiré, après quoi j’ai fait usage de mon arme à feu», a confié le sous-lieutenant de police Konstantin Kalinine, précisant avoir touché le suspect, puis lui avoir porté secours.

« Un grand malheur », selon Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a jugé que la fusillade était «un grand malheur» pour la Russie. «C’est un grand malheur non seulement pour les familles qui ont perdu un enfant, mais pour tout le pays», a-t-il dit, dans des propos retransmis à la télévision, appelant aussi les forces de l’ordre à faire la lumière sur les motivations du tireur. «Aucune parole ne peut faire taire la douleur du deuil, de ces pertes, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes qui commençaient tout juste leur vie», a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.