RDC : une paroisse catholique attaquée à Bukavu, des prêtres ligotés et torturés

En République démocratique du Congo (RDC), une église catholique a été attaquée dans la nuit du lundi à mardi à Bukavu par des hommes armés cagoulés. Les assaillants ont torturé des prêtes et pillé l’enceinte de la paroisse avant de disparaître dans la nature.

L’église catholique Saint François Xavier dans la commune de Kadutu, dans la ville de Bukavu dans le Sud-Kivu en RDC a été attaquée dans la nuit du lundi à mardi par des hommes armés cagoulés. Selon les sources paroissiales, les assaillants dont certains étaient vêtus en tenue policière, ont pris d’assaut la paroisse au petit matin. « Ils étaient munis de l’échelle. Ils ont escaladé le portail. Je crois qu’ils étaient avec des personnes qui maîtrisent bien les chambres des prêtres parce qu’un confrère a entendu quand ils sont arrivés, quelqu’un qui disait, voilà leurs chambres sont ici », a confié aux médias locaux, l’abbé Boniface Kanosire, vicaire de la paroisse Saint François Xavier.

Selon l’abbé Boniface Kanosire, plusieurs prêtres ont été torturés, violentés de manière à les empêcher de faire appel à un secours. « Ils sont entrés dans la chambre de l’abbé Emmanuel, ils l’ont ligoté. Ils étaient d’abord eux-mêmes masqués, ils ont masqué le prêtre, ils ont pris sa chemise, ils ont mis une partie de la chemise dans sa bouche pour qu’il ne puisse pas crier en prenant les soins aussi de pouvoir le maîtriser pour qu’il ne voit même pas ce qui se passe », raconte-t-il.

Plusieurs biens matériels dont des ordinateurs et des portables ont été emportés par les bandits qui ont aussi pris une importante somme d’argent. « Ils demandaient l’argent, le dollar (congolais, ndlr), les ordinateurs, les téléphones. Ils ont eu le temps de prendre tout ce qu’ils voulaient prendre et puis ils ont même chargé leurs armes pour dire que tu dois tout donner sinon on va te tuer. Ils ont pris tout ce qu’ils pouvaient prendre et même avant de partir, l’un a dit qu’on va te tuer, l’autre a dit nous avons déjà eu l’argent, nous pouvons partir. Ils ont dévalisé trois confrères, l’abbé Julien, l’abbé Colombe, l’abbé Matabaro », ajoute le vicaire.

Ce n’est pas la première fois qu’une église catholique est attaquée par des hommes armés dans cette région du Sud-Kivu, en proie à l’insécurité et à des combats entre groupes rebelles et les forces gouvernementales. Il y a quelques mois, une paroisse a été attaquée à Buholo, dans la commune de Kadutu. Un autre incident similaire s’était produit il y a peu chez le Père René à Bukavu, et un prêtre a été blessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.