RDC: accusé de pratiques occultes, Maître Gims tape du poing sur la table

Depuis un moment, des rumeurs s’élèvant de part et d’autres stipulent que le célèbre chanteur congolais, Maître Gims a fait recours à des pratiques occultes, pour avoir cette grande richesse. Outrée par ces accusations non fondées, la célébrité brise le silence et tape du poing sur la table.

L’ancien membre du groupe Hip-Hop Sexion d’Assaut, Maître Gims, de son vrai nom Ghandi Djuna est depuis un moment au cœur d’une vive polémique sur la toile, suite à son incroyable succès. Pour certains observateurs, le frère aîné de Prince Dadju a eu recours aux pratiques occultes pour avoir cette grande réussite. Il y a même quelques mois, Black M, l’un de ses coéquipiers de Sexion d’Assaut l’avait même confirmé. « C’est la fin du Wati B (le label de Sexion d’Assaut)… Gims a vendu son âme au diable, c’est un franc-maçon », avait tweeté Black M.

---Publicité---

Face alors à ces soupçons qui ne cessent de s’enfler, le rappeur Franco-Congolais, a brisé le silence et a répondu à ses détracteurs. Il a profité du canal pour dévoiler la source de sa richesse. « Arrêtez de croire en ces choses. Seul le travail paie. Et c’est ceux qui croient que le succès des autres est dû à des rituels qui sont les vrais sorciers », a-t-il confié.

Pour rappel, Maître Gims a sorti son premier album intitulé « Subliminal » en 2013. Cet album, vendu à plus d’un millions d’exemplaires en France, a culminé la deuxième place du classement des albums français.

Puis « Mon cœur avait raison » et « Ceinture noire », respectivement en 2015 et 2018, qui ont aussi connu à leur tour, une immense réussite. Il a même été maître des singles français, quatre fois de suite, avec sa chanson « La même ».  Cette chanson avait même été la plus jouée en France en 2018, à la télé et à la radio. Elle a été vendue à plus de 5 millions de disques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.