Panique au PSG: Lionel Messi touché et aux soins

Remplacé lors de la victoire du PSG face à Lyon (2-1), dimanche, Lionel Messi a passé la journée de ce lundi à l’infirmerie, touché au genou gauche au cours de la rencontre.

Titulaire pour son premier match au Parc des Princes, Lionel Messi n’a pas disputé l’intégralité de la rencontre. L’Argentin a été sorti à un quart d’heure du terme, remplacé par Ander Herrera. Une sortie qui a fait grand bruit en France, surtout que la Pulga, qui n’a pas apprécié qu’il soit remplacé, a manifesté son énervement en ignorant son entraîneur qui lui tendait la main pour le saluer. Ce qui a obligé Mauricio Pochettino à s’expliquer en fin de rencontre.

« Je pense que tout le monde sait qu’on a beaucoup de très bons joueurs, avec un effectif de 35 personnes. On doit faire des choix, dans le groupe puis dans le match, en pensant au meilleur pour l’équipe et pour chaque joueur. Parfois les décisions sont positives ou non, mais c’est pour ça qu’on est entraîneur et debout à côté du banc de touche, pour prendre des décisions. Ça peut plaire ou non », a déclaré l’Argentin. « Je lui ai demandé comment il allait, il m’a dit qu’il allait bien, sans problème », a rajouté Mauricio Pochettino.

Mais pour l’Equipe, le choix du technicien argentin de sortir sa méga star n’est pas seulement motivé par le souci de faire jouer tout le monde. La condition physique du joueur de 34 ans était surtout le déclencheur de cette décision du manager parisien, informe le journal. Le média précise que le sextuple Ballon d’or a pris une béquille au dessus du genou gauche lors de ce match, et Pochettino a préféré sortir son attaquant par précaution, au vu des prochains grands rendez-vous qui attendent les Parisiens.

De plus, Lionel Messi est resté aux soins ce lundi après avoir pris cette béquille hier soir. Alors qu’il s’est présenté au Camp des Loges en boitant, Messi a donc passé l’intégralité de la séance aux soins. Une nouvelle qui devrait clouer le bec aux détracteurs du coach argentin, qui ont lâché leur bile sur ce dernier après la scène de colère de l’ancien capitaine du Barça. Mais Pochettino ne devrait surement pas se réjouir d’avoir raison avec ce constat sur l’état de santé du buteur argentin. Le technicien de 49 ans doit en effet croiser les doigts pour que son joueur se rétablisse vite avant le match contre Metz en Ligue 1 mercredi mais et surtout avant le choc face à Manchester City le mardi 28 septembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.