Ligue des champions: irrésistible, le Bayern écrase un Barça orphelin de Lionel Messi

Orphelin de Lionel Messi, parti cet été au PSG, le Barça a subi la loi du Bayern (0-3) ce mardi au Camp Nou en première journée de la phase de groupe de Ligue des champions.

La première sans Lionel Messi en Ligue des champions aura été un calvaire pour le Barça. Opposés au Bayern Munich ce mardi au Camp Nou à l’occasion de la première journée de phase de groupe, les Blaugranas ont été écrasés sur le score de 3-0. Dominés et dépassés par l’enjeu, les Catalans ont subi la loi des Munichois dans une rencontre où ils n’auront jamais réussi à inquiéter le portier adverse.

---Publicité---

Puni par Thomas Muller à la demi-heure de jeu, les Culés vont encaisser deux autres buts au retour des vestiaires. Des réalisations signés du polonais Robert Lewandoski qui s’est offert un doublé dans cette partie (56è, 85è). L’addition aurait pu être plus salée mais Serge Gnabry et Kingsley Coman, entrée en fin de partie, n’ont pas réussi à trouver le cadre.

Le Barça s’incline donc logiquement et va devoir vite se remettre de ce faux-pas avant les prochaines journées. Le Bayern de son côté, prend la tête du groupe E.

Mauvais choix tactique de Ronald Koeman?

Dans le 3-4-3 aligné par le technicien néerlandais pour ce choc, les latéraux Sergi Roberto et Jordi Alba n’ont pas été capables d’apporter de la profondeur à leur équipe comme auraient pu le faire de vrais ailiers. A eux d’eux, ils n’ont d’ailleurs réussi qu’un seul centre. Alors, mauvais choix de Ronald Koeman ou mauvaises performances de Roberto et Alba ? 

: « Le Bayern a démontré aujourd’hui qu’ils étaient meilleurs. Il y aussi un écart de niveau entre les joueurs. », a régai l’entraîneur batave après la claque reçue de la part des Munichois. Gérard Piqué a lui aussi tenu à réagir : « évidemment, à domicile, c’est un mauvais résultat. Ça a été un match disputé, ils ont ouvert le score sur un but contré. En deuxième période, le deuxième but nous a fait mal. Mais bon, à la fin beaucoup de jeunes sont rentrés, et j’ai envie de retenir ça. Aujourd’hui, nous sommes ce que nous sommes. C’est une année très compliquée. Je crois que l’équipe a la base avec des jeunes prometteurs pour être compétitifs. Ils vont prendre de l’expérience A l’heure actuelle, il y a une grande différence avec les meilleures équipes, c’est clair, mais nous verrons à la fin de la saison. Aujourd’hui, il faut être franc, nous ne sommes pas parmi les favoris. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.