News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Cinéma et image animée: le Togo entame une dynamique révolutionnaire

Le Togo a entamé une démarche révolutionnaire dans le domaine du cinéma. Ce pays de l’Afrique de l’Ouest s’est doté mardi, d’un code du cinéma et de l’image animée.

L’Assemblée nationale a adopté mardi en session ordinaire, le code du cinéma et de l’image animée. Le texte, composé de 227 articles, a notamment pour objectif de doter le secteur du 7ème art togolais, d’un cadre juridique et économique dynamique, favorable pour ses acteurs, en phase avec la Politique culturelle et le Plan stratégique d’action culturelle décennale 2014-2024, adoptés en 2011.

A lire aussi: La BOAD accompagne le réseau Togocom avec 20 milliards de FCFA

Selon la présidence, cette loi, qui est une première dans l’arsenal juridique togolais, doit booster la production cinématographique nationale en s’appuyant sur la protection et la valorisation du patrimoine culturel, et “protéger la créativité des acteurs, des artistes et de toute personne impliquée dans l’acte de création cinématographique”. 

En plus de ces objectifs cibles, la législation prévoit la création d’un Centre national du cinéma et de l’image animée, et d’un fonds de soutien au septième art. L’ambition est de rendre le secteur plus compétitif, et promouvoir davantage un cinéma local, victime selon le ministre de la culture, d’une “trop forte” consommation de films étrangers qui véhiculent “des modes de pensées et d’actions exogènes qui remplacent progressivement les valeurs culturelles endogènes”.

A lire aussi: Togo: principaux sujets du Conseil des ministres de ce mercredi 22 septembre 2021

C’est un nouveau jour qui se lève sur le secteur”, a indiqué Kossi Lamadokou devant la Représentation nationale. En rappel, les premières manœuvres pour l’adoption de cette loi ont été lancées depuis 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.