Burkina Faso: l’audience de l’affaire « sexe contre nourriture » renvoyée au 29 septembre

L’affaire qui tient en haleine les burkinabé et notamment, ceux de la commune de Kongoussi au centre-nord du pays, ne va pas livrer tous ses secrets ce mercredi 15 septembre 2021. L’audience de cette affaire dite « sexe contre nourriture » prévue ce mercredi, a été renvoyée au 29 septembre prochain.

Le 18 août dernier, la presse burkinabé révélait que des femmes déplacées internes de Kongoussi se livreraient sexuellement aux agents de l’Action sociale pour bénéficier de l’aide alimentaire. L’affaire portée devant la justice, devrait connaitre sa première audience ce mercredi. Mais selon les informations rapportées par Radio Oméga, l’audience prévue pour ce mercredi, a été renvoyée au 29 septembre 2021.

---Publicité---

A lire aussi: Burkina Faso – Attaque sur l’axe Fada-Kantchari: plusieurs morts et blessés dans l’armée

Ce renvoi est dû à l’absence d’un témoin, le Directeur de publication du média en ligne Minute.bf, le média qui a révélé l’information. Entre temps, l’Action sociale du Bam a organisé une rencontre avec tous les acteurs durant laquelle certaines personnes ont affirmé avoir donné des faux témoignages. Deux d’entre eux ont été appelées à comparaître ce mercredi avant que l’audience ne soit renvoyée au 29 septembre, ajoute la source.

Le terrorisme, le mal qui provoque le phénome des déplacés internes

En proie au terrorisme, le Burkina Faso fait face à des attaques meurtrières qui poussent les habitants à fuir vers d’autres horizons. Le pays compte 1 423 378 personnes déplacées internes à la date du 31 août 2021, a annoncé lundi, le ministre burkinabé en charge de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo. «1 423 378 personnes déplacées internes, accueillies dans 274 communes réparties dans toutes les 13 régions du pays », détaille le ministre Ilboudo.

1 331 300 PDI ont bénéficié d’une assistance alimentaire de 38 000 tonnes de vivres avec une priorité aux communes en proie à l’insécurité. Plus de 2 milliards de FCFA de cash transférés à des PDI et populations hôtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.