Burkina Faso – Attaque sur l’axe Fada-Kantchari: plusieurs morts et blessés dans l’armée

Le bilan de l’attaque perpétrée par des hommes armés sur l’axe Fada-Kantchari s’alourdit. De 4, on passe à 6 morts, selon les nouvelles informations de ce mardi.

Une unité de Gendarmerie en mission d’escorte a été la cible d’une embuscade sur l’axe Fada-Kantchari le 12 septembre 2021. « Ladite embuscade qui a débuté par le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage du convoi, suivi de tirs nourris, a malheureusement causé la mort de quatre (04) gendarmes et occasionné sept (07) blessés, tous évacués vers le centre médical militaire. », peut-on lire dans un communiqué de la Gendarmerie nationale, publié le 13 septembre 2021. Mais selon un nouveau bilan, le nombre de décès est passé à 6 (six).

---Publicité---

A lire aussi: Burkina Faso: plus d’un million de déplacés internes disséminés dans 274 communes (Gouvernement)

Des renforts ont immédiatement été dépêchés sur place afin d’évacuer les victimes et de sécuriser la zone ». « La riposte des éléments a permis de repousser les auteurs de l’attaque et d’infliger d’importantes pertes dans leurs rangs », ajoute le communiqué. Notons que les corps sans vie de deux gendarmes ont été retrouvés le 13 septembre 2021.

En proie au terrorisme, le Burkina Faso fait face à des attaques meurtrières qui poussent les habitants à fuir vers d’autres horizons. Le pays compte 1 423 378 personnes déplacées internes à la date du 31 août 2021, a annoncé lundi, le ministre burkinabé en charge de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo. «1 423 378 personnes déplacées internes, accueillies dans 274 communes réparties dans toutes les 13 régions du pays », détaille le ministre Ilboudo.

A lire aussi: Burkina Faso: plusieurs terroristes tués et des zones de refuges détruites au centre-nord du pays

1 331 300 PDI ont bénéficié d’une assistance alimentaire de 38 000 tonnes de vivres avec une priorité aux communes en proie à l’insécurité. Plus de 2 milliards de FCFA de cash transférés à des PDI et populations hôtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.