News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin: une décision de justice fait plusieurs sans-abri à Adjagbo

Depuis le jeudi 16 septembre dernier, plusieurs acquéreurs de parcelles à Adjagbo, une localité de la Commune d’Abomey-Calavi se sont retrouvés sans abris. Ils ont été témoins impuissants de la démolition de leur habitation.

Sur décision de justice, plusieurs acquéreurs de parcelles à Adjagbo ont perdu leurs biens alors qu’ils ont fait une acquisition régulière auprès d’une agence immobilière qui leur a vendu des parcelles morcelées sur un domaine de 4 hectares.

A lire aussi: Bénin: des partenaires techniques et financiers échangent avec Pascal Essou, médiateur de la république

Dans la décision rendue par le tribunal d’Abomey-Calavi suite à un litige porté devant elle par le sieur Fabien Zoumèvo contre l’agence immobilière, le tribunal d’instance de Calavi a rendu une décision en faveur du demandeur.

Les clients de ladite agence dont certains occupaient les lieux depuis 2017, se sont alors vus déguerpis et leurs habitations démolies.

Les victimes de cette situation prétendent n’avoir jamais eu vent de l’existence d’un contentieux entre l’agence auprès de laquelle ils ont acheté leur parcelle et le nouveau propriétaire.

Pour eux, c’était une surprise quand sous la supervision d’un huissier de justice, des engins lourds ont commencé par casser leur habitation.

La seule possibilité qui leur est offerte pour ne pas voir leur habitation cassée et demeurer sur l’espace, c’est payer au sieur Fabien Zoumèvo une somme de 5 Millions de francs CFA alors même qu’ils avaient déjà soldé leur compte auprès de l’agence immobilière.

Les conflits domaniaux à Abomey-calavi constituent une situation récurrente à laquelle les réformes foncières en cours auront le mérite d’apporter une réponse définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.