News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin – Libération de Madougou et Aïvo: Orden Alladatin juge la demande de Boni Yayi « non négociable »

Le mercredi 22 septembre 2021, l’ancien président Boni Yayi s’est rendu au Palais de la Marina pour rencontrer l’actuel Chef d’Etat Patrice Talon. Au cours de l’entretien, Boni Yayi a soumis plusieurs demandes à son successeur. Il a entre autres demandé la libération des « prisonniers politiques » dont Reckya Madougou et Joël Aïvo. Un point que le député Orden Alladatin trouve « non négociable ».

Le député Orden Alladatin, président de la Commission des lois au Parlement, n’est pas d’accord sur l’une des demandes exposées à Patrice Talon par Boni Yayi. Interrogé par Jeune Afrique, il reste dubitatif sur la suite qui sera réservée aux demandes de Boni Yayi, notamment la libération de Joël Aïvo et de Reckya Madougou. « Demander l’ingérence du président de la République dans des procédures judiciaires ? C’est non négociable », a-t-il affirmé.

Le député de l’Union Progressiste (UP) fait savoir qu’il faudra même pas espérer une amnistie de la part du Chef de l’Etat, « seul le Parlement peut le faire », a-t-il ajouté. Il a été appuyé par son collègue du Bloc Républicain, Abdoulaye Gounou qui trouve que la demande de Boni Yayi n’est pas « raisonnable ». « Certains parmi eux (exilés et « détenus politiques ») ont des vraies difficultés avec la justice, certains ont siphonné les fonds publics et il y a des preuves de cela », a-t-il dit.

Pour rappel, Joël Aïvo et Reckya Madougou ont été arrêtés dans la période électorale de la présidentielle 2021. Tous deux candidats non enregistrés pour défaut de parrainage, ils sont respectivement accusés de « blanchiment d’argent et d’atteinte à la sûreté de l’État » et « financement d’actes terroristes ». Joël Aïvo a été arrêté en avril 2021, quelques jours après la présidentielle. Reckya Madougu quant à elle, avait été interpellée bien avant l’élection, de retour d’un meeting politique tenu à Porto-Novo.

2 commentaires
  1. sultan aziz dit

    Moi je ne vois pas ce qui est étonnant…dn cette prise de position

    Ils défndent leur gagne pain….

    Ils vallent en quoi…en terme de popularité …es gens là…

    Sans la couverture de talon…ils ne valent…ps un clou

  2. AGOUNDJO ENAGNON FRANCIS dit

    Force aux différentes institutions capables de faire régner le droit au profit de la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.