Bénin: les habitants de Fiyégnon 1 déguerpis sous une forte pluie à Cotonou

Annoncé depuis quelques mois, le déguerpissement du quartier Fiyégnon 1 de Cotonou a démarré dans la matinée du lundi 13 septembre 2021. Sur la supervision du Préfet Alain Orounla et du Maire Luc Atrokpo, l’opération a été lancée sous la forte pluie qui s’est abattue sur la capitale économique.

Après la descente effectuée à Fiyégnon 1, le 31 août 2021, les autorités administratives de Cotonou sont passées à l’acte ce lundi. Le quartier est complètement rasé. Sous la pression des engins lourds dépêchés sur les lieux, les habitants n’ont presque pas eu le temps de récupérer leurs effets. C’était du vrai sauve-qui-peut.

---Publicité---

Selon le Préfet du Littoral, Alain Orounla, l’opération a été menée de façon professionnelle. Pour lui, les populations, après les grincements de dents, ont fini par comprendre le bien-fondé de la libération de cet espace public. « Les populations, après un peu de fébrilité, ont compris le sens de l’intervention de l’Etat et ont quitté les lieux. Nous avons pris des mesures strictement nécessaires pour assurer la sécurité du périmètre. Nous avons des professionnels qui se sont engagés dans ce travail de libération de l’espace illégalement et anarchiquement occupé », a-t-il déclaré.

Pas de résistance sur les lieux…

Face à la force policière et le bruit des engins lourds, les habitants étaient plus occupés à sortir leurs effets que de résister. Contrairement à ce qu’on a l’habitude de voir en de pareilles circonstances, aucun mouvement d’humeur n’a été observé. Mais une inquiétude taraude l’esprit des déguerpis. Où aller ? Après le passage des bulldozers, on a pu voir certains habitants, posés à côté de leurs bagages, sous la pluie, au bord de la voie.

Aucune description disponible.
Des effets des habitants exposés au bord de la voie, après la destruction des maisons. @BWTV

Sur la question du relogement, le président de l’Association de développement de Fiyégnon 1 n’est sûr de rien. Selon ses dires, les autorités ont promis de mettre à leur disposition un site de relogement, mais jusqu’à ce jour, rien n’a été fait dans ce sens. « Le préfet nous rassure qu’il y aura un site de relogement pour les gens, mais malheureusement à ce jour, nous n’avons connaissance d’aucun site de relogement », a confié Marc Akponan.

Un domaine public illégalement occupé…

Selon un communiqué du ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, la zone concernée a été illégalement occupée par les populations suite à une opération de lotissement non approuvée par les autorités habilitées. Il s’agit de la portion du domaine public maritime de Fiyégnon 1, jouxtant l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou.

Le domaine est limité au Nord par la rue dite Gondouana, au Sud par la route des pêches, à l’Est par la clôture de l’aéroport et à l’Ouest par la voie pavée en quittant Fidjrossè fin pavé vers carrefour Houénoussou. Cette opération de libération menée après plusieurs mois de sensibilisation, permet à l’Etat de récupérer son espace, et de concrétiser des aménagements urbains et paysagers de la zone balnéaire de la route des pêches.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.