Bénin: deux diplomates reçus au cabinet du médiateur de la République

Le Médiateur de la République Pascal Essou a reçu en audience le jeudi 9 Septembre 2021 au siège de l’institution à Porto-Novo, l’Ambassadrice des Pays-Bas près le Bénin, Madame To Tjoelker-Kleve et le Chef de Mission de la Coopération Suisse au Bénin, Henri Gabriel Vallot.

Cette audience accordée à ces deux diplomates entre dans le cadre d’une visite de courtoisie qui a permis aux diplomates d’analyser ensemble les perspectives d’un partenariat avec l’institution qui constitue une interface entre l’administration et les populations.

A lire aussi: Bénin: le pont de Kilibo cède sous l’effet de la pluie

A la sortie d’audience, madame To Tjoelker-Kleve, l’ambassadrice des Pays-Bas a confié qu’elle a passé en revue avec le médiateur de la République, tout ce qui est en cours pour la cohésion sociale entre les filles et fils du pays.

« C’était une première prise de contact avec le Médiateur de la République depuis qu’il a été nommé il y a trois à quatre mois. On a fait un peu la revue ensemble de la situation actuelle, tous ses efforts pour travailler sur la cohésion sociale pour une bonne ambiance de vivre ensemble du Bénin.« , confie-t-elle.

Selon elle, il y a longtemps que les Pays-Bas ont appuyé le Médiateur de la République. Maintenant il est question de voir ce qu’on peut faire ensemble.

« J’admire beaucoup tout ce que le Médiateur de la République est en train de faire. Les Pays-Bas travaillent beaucoup en matière de sécurité alimentaire et la santé de la reproduction. Et dans cela, il y a l’emploi des jeunes et la prise en main des jeunes de leur vie et du social« , a-t-elle confié.

Pour madame To Tjoelker-Kleve, si on veut un Bénin pacifié et positif, il y a besoin que les jeunes se sentent impliqués dans le développement.

« C’est à cela que les Pays-Bas s’attèlent au niveau de l’encadrement des jeunes agriculteurs, des producteurs et des productrices du Bénin ainsi que les jeunes qui veulent aussi gérer leur vie« , confie-t-elle.

Pour sa part, le Chef de Mission de la Coopération Suisse s’est abstenu de faire de déclaration à la fin de l’audience avec le médiateur de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.