News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin: ce que Rachidi Gbadamassi pense de la rencontre Talon-Yayi

La séance d’échange entre le président de la République Patrice Talon et son prédécesseur, l’ancien président Boni Yayi n’a pas laissé indifférent le député Rachidi Gbadamassi. Dans un entretien accordé au quotidien « Le Matinal », l’ancien maire de Parakou loue la grandeur d’âme des hommes d’Etats.

La rencontre d’échanges entre le président Patrice Talon et Boni Yayi est un acte patriotique qu’il faut louer. C’est du moins ce que l’on peut retenir de l’appréciation faite par le député du parti Bloc Républicain, Rachidi Gbadamassi de cette rencontre. Le buffle de Parakou a salué et qualifié l’initiative « d’ouverture d’esprit, de patriotisme et de souplesse de cœur pour le bien de son peuple« .

L’élu de la huitième circonscription électorale n’a pas manqué de louer également le mérite de l’ancien chef d’Etat qui a fait « preuve d’humilité, d’élévation d’esprit et de générosité en se déplaçant de son domicile pour rendre visite à son frère et ami juste pour que le Bénin se porte mieux« . Le député du Bloc Républicain souhaite même déjà un rapprochement entre les deux hommes d’Etat.

Une rencontre pour la décrispation politique

Dans ses échanges avec le président Patrice Talon, l’ancien président Boni Yayi a profité pour porter à l’attention du numéro 1 béninois, des requêtes pour apaiser la tension sociopolitique.

En effet, pour le président Boni Yayi, il urge de prendre des mesures ci-après:

  • Mettre fin à toutes les arrestations politiques et d’opinion pour permettre à tous nos compatriotes réfugiés récemment à l’étranger de rentrer chez eux,
  • Libérer tous les détenus politiques dont entre autres nos compatriotes Madame la ministre Reckyath Madougou et le Professeur Joël Aïvo candidats recalés à la dernière Présidentielle,
  • Bien évidemment aussi, le cas de nombreux jeunes en souffrance dans nos prisons ,
  • Puiser dans l’arsenal institutionnel idoine afin de favoriser le retour sans délai dans la mère Patrie de tous les exilés politiques condamnés ou non,
  • Institutionnaliser une concertation périodique avec les Anciens Présidents et autres sages de la société civile pour prévenir toute crise susceptible de remettre en cause notre démocratie,
  • Ouvrir une concertation avec la classe politique en vue de discuter des questions politiques, sources de crispation sociale et d’éviter toutes formes d’exclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.