News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Conférence sur l’avenir des investissements français en Afrique: le Bénin représenté par Romuald Wadagni

Paris a abrité, le mercredi 25 août 2021, une rencontre de haut niveau sur l’avenir des investissements français en Afrique. A l’instar de plusieurs autres pays africains, qui ont participé à cette rencontre, le Bénin y est également représenté par le biais du ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni.

Le continent noir, considéré comme l’avenir du monde, est fortement convoité par les grandes puissances économiques.

A lire aussi: Banque mondiale: Romuald Wadagni, nouveau gouverneur pour le Bénin, en remplacement de Bio Tchané

Au moment où la Chine, la Russie, la Turquie et l’Inde gagnent du terrain en Afrique, la France semble perdre de plus en plus d’emprise sur le continent noir, avec le développement du sentiment anti-français.

Face à cette nouvelle donne, comment les firmes françaises peuvent-elles se repositionner et sauvegarder leurs intérêts? La question a été au cœur de la rencontre qui s’est tenue ce mercredi 25 août au Cercle de l’union interalliée à Paris, en France.

Plusieurs sommités du monde économique et politique ont pris part à cette rencontre, placée sous le thème ” Nouvelles exigences, nouveaux horizons : quel avenir pour les investissements français en Afrique ?”.

Entre autres participants, on note la présence d’Andry Rajoelina, président de la République de Madagascar ; Patrick Achi, Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire ; Franck Riester, Ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité de la République française ; Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des finances de la République du Bénin ; Anne Rigail, Directrice générale, Air France ; Thierry Déau, Associé fondateur, Méridiam ; et de Zouhaïr  Bennani, Président directeur général, Label’Vie, ainsi que d’autres leaders du monde politique et économique franco-africain.

A travers cette rencontre de haut niveau, la France, qui se voit de plus en plus distancée en Afrique par d’autres puissances économiques, entend trouver les voies et moyens de se repositionner.

Relancer la présence économique française en Afrique

La rencontre de ce mercredi 25 août 2021 fait partie des conclusions issues du rapport d’audit du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et du ministre de l’Économie et des Finances d’avril 2019 sur la relance de la présence économique française en Afrique.

Ce rapport, qui traite de la relance de la présence économique française en Afrique, intervient à mi-chemin entre le discours prononcé par le Président de la République devant les étudiants de l’université de Ouagadougou, le 28 novembre 2017, et le sommet Afrique-France prévu en juin 2020.

Après ce discours, le président français a rencontré, avec le rapporteur Pierre-Ange Savelli, de nombreux chefs d’entreprises, des responsables professionnels et des acteurs publics. Un message principal est à retenir des rencontres: “Il y a urgence, car les relations économiques franco-africaines de 2050 se construisent aujourd’hui. La France doit se donner une ambition à long terme. Soixante-ans après les
indépendances, j’ai la conviction que nous devons dépasser la conception classique de l’aide, pour construire celle de l’investissement pour le développement
“.

C’est d’ailleurs cette logique qui a conduit à la rencontre de Paris de ce mercredi 25 août. Des échanges qui nourrissent l’ambition d’un nouveau départ dans le partenariat entre la France et l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.