Extradition de Sunday Igboho: le Bénin résiste à la pression du Nigéria

Le Bénin a rejeté l’extradition précipitée de l’activiste Sunday Igboho souhaitée par le Nigéria, le mercredi 21 juillet 2021.

Depuis lundi, date de l’arrestation de l’activiste et défenseur de la lutte pour l’autodétermination de la « Nation Yoruba » à l’aéroport de Cotonou (République du Bénin), la question de son extradition fait débat entre le Bénin et le Nigéria. Selon nos informations, le Nigéria aurait souhaité que l’activiste soit extradé hier, mercredi 21 juillet 2021. Mais la République du Bénin a insisté sur le fait que cela ne ferait partie d’aucun processus contraire à une procédure régulière.

---Publicité---

A lire aussi: Bénin: le séparatiste nigérian Sunday Igboho auditionné par la police judiciaire

Le Bénin a donc rejeté l’extradition immédiate de Sunday Igboho. « Le Bénin s’était révélé être un pays qui respecte l’état de droit et une procédure régulière », a déclaré l’un des avocats de l’accusé. « Le gouvernement nigérian prévoyait de l’extrader mercredi, mais notre gouvernement a déclaré que l’Etat de droit doit être respecté alors que le monde nous regarde », confie une source sécuritaire citée par Punch.

Selon le média, le Bénin a insisté pour la tenue d’une audience de rapatriement pour déterminer si Igboho était coupable ou non des accusations de la police secrète nigériane. Ce jeudi, il devra être présenté au procureur de la République, après son audition par la police criminelle dans la journée du mercredi 21 juillet 2021.

A lire aussi: Nigéria: manifestation annoncée pour exiger la libération de Sunday Ighoho, détenu par les autorités béninoises

Accusé de vouloir déstabiliser son pays, avec détention d’un stock d’armes, Sunday Igboho avait été placé sur une liste de personnes à arrêter et privées de certains privilèges constitutionnels. 13 personnes, identifiées comme ses partisans, ont été arrêtées lors d’une perquisition à son domicile à Ibadan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.