News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Simone et Laurent…

L’amour, des fois, souvent, ne finit pas au tombeau mais finit bien avant même le tombeau. Et ce n’est pas un drame si l’amour entre deux personnes s’éteint, du moins, au niveau d’un partenaire. C’est à celui chez qui le feu de l’amour brille encore de comprendre que les jeux sont terminés, que les dés sont pipés, les carottes sont cuites et que la messe est dite avec pour conséquence la fin de l’idylle, l’arrêt de l’histoire.

C’est aussi la responsabilité de celui chez qui ce feu de l’amour s’est éteint d’accompagner l’autre qui berce encore dans l’illusion du sentiment amoureux pour que la réception de la chute ne lui soit pas douloureuse, de s’assurer qu’il n’éjecte pas sans parachute de sa vie celle qu’il n’aime plus.

Bien qu’experimentés et rompus aux choses de la vie, Simone et Laurent n’ont pas su se conformer à ce mode d’emploi de séparation. L’homme voulait depuis longtemps se débarrasser d’elle, même avant les événements de 2010 pour des raisons qui lui sont propres, dont celle de trouver désormais l’amour auprès de Nady qu’il a prise en seconde épouse mais la femme s’accroche désespérément à une histoire qui est depuis longtemps devenue une vieille histoire.

Les deux, l’un en partant brusquement, avec fracas, sans tenir compte des combats, des douleurs, des désenchantements qu’ils ont vécus ensemble, l’autre en voulant coûte que coûte rester dans une relation qui n’existe plus et qu’elle tente de rafistoler au prix du déshonneur, n’ont pas agit dans l’intérêt de la dignité.

Pour ceux qui comme moi aiment Simone et Laurent, ce fut un déchirement, un crève-cœur de voir ce couple ou du moins les débris de ce couple s’exposer hier indignement à la face du monde. Mais bon, les choses de l’amour sont si compliquées que seuls le bon sens et la sagesse n’arrivent pas à gérer et c’est bien pour cela que là où il y a l’amour, la raison disparaît.

Constant Sinzogan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.