Tchad: le MPS exige que les membres du nouveau gouvernement ne soient pas candidats aux élections futures

Le Mouvement patriotique du salut (MPS) a pris acte de la formation du Gouvernement de transition et a fait cas d’une certaine résolution dans le cadre des prochaines élections.

A travers un communiqué ce mardi, le Mouvement patriotique du salut (MPS), ancien parti au pouvoir, s’est prononcé sur la situation sociopolitique du Tchad. Le parti dit avoir pris acte de la formation du Gouvernement de transition et a réitéré son soutien au Conseil militaire de transition (CMT).

A lire aussi: Crise tchadienne: la mission d’enquête de l’Union africaine fait sa première déclaration

Le Mouvement patriotique du salut (MPS) a également exigé l’introduction dans la charte de transition, d’une disposition interdisant au Premier ministre et aux membres du gouvernement de transition de se présenter aux futures consultations électorales.

Dans la sous-région, notamment au Mali, une telle disposition avait été introduite dans la charte de transition sous la pression de la CEDEAO et de la communauté internationale, après la prise de pouvoir par la junte militaire, suite au renversement du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.