Coronavirus: après AstraZeneca, le Danemark fait une croix sur le vaccin Johnson & Johnson

-- Publicité--

Le Danemark a décidé ce lundi 3 mai, de ne plus poursuivre la vaccination contre le covid-19 avec le vaccin américain Johnson & Johnson. Comme motif, ce pays européen évoque de possibles effets secondaires graves.

Malgré le feu vert de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Danemark, premier pays européen à tourner le dos au vaccin britannique AstraZeneca, a annoncé ce lundi, qu’il abandonne également l’utilisation du vaccin américain Johnson & Johnson dans sa campagne de vaccination. Pour se justifier, le Danemark dit avoir pris sa décision, à cause de possibles effets secondaires graves.

A lire aussi: Coronavirus : le Nigéria impose des restrictions à des voyageurs venant d’Inde, Brésil et Turquie

«L’autorité nationale de santé danoise a conclu que les avantages de l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne l’emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable, le VITT (un type très rare de thrombose lié à l’injection du sérum), chez les personnes qui reçoivent le vaccin. Par conséquent, (elle) poursuivra le programme danois de vaccination de masse contre le Covid-19 sans le vaccin de Johnson & Johnson», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Cette décision danoise intervient en dépit de la position du régulateur européen sur la polémique autour du vaccin américain. Tout comme l’OMS, le régulateur européen avait donné son feu vert à l’utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, contre le covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus