Bénin – Tractations politiques: Patrice Talon à nouveau aperçu au domicile de Bruno Amoussou

Vieux routier de la politique nationale, le président Bruno Amoussou joue en dehors du cerce restreint (tête à pensée du chef de l’Etat)) qui accompagne le chef de l’Etat dans la mise en œuvre de sa politique, le rôle du conseiller occulte.

Patron du plus grand parti de la mouvance, le parti Union Progressiste, Bruno Amoussou a-t-il un grand rôle à jouer dans la constitution du premier gouvernement du deuxième mandat du chef de l’Etat?

A Lire aussi: Bénin Arrestation de Joël Aïvo: l’appel de l’AFDC aux institutions pour garantir ses droits

Toujours est-il que depuis la dernière élection présidentielle du 11 Avril 2021, le renard de Djakotomey a eu l’honneur de recevoir à domicile et à mainte reprises le chef de l’Etat. Hier mardi 4 Mai 2021, le numéro 1 béninois, selon des sources bien concordantes, était à nouveau au domicile du président du parti Union Progressiste où il a eu avec ce dernier des échanges à huis clos. Cet énième rencontre entre les deux personnalités entre sans doute dans le cadre des tractations pour la constitution du prochain gouvernement.

Même si des indiscrétions font état de ce que le chef de l’exécutif milite plutôt pour le maintien à plus de 90% de l’équipe qui l’accompagne depuis quelques années dans la mise en œuvre de son programme, il était de bon ton que le président réélu pour un second mandat concerte le patron du plus grand parti politique qui l’accompagne et qui a contribué à sa victoire. En dehors de la question relative à la formation du gouvernement, les deux hommes auront certainement à échanger sur la nouvelle dynamique et orientation à donner à la gouvernance sans omettre les perspectives futures, notamment la gestion des élections à venir.

Le parti Union Progressiste et les enjeux de la présidentielle de 2026

Même si, lors du dernier entretien qu’il a accordé à RFI et France 24, le président Patrice Talon a affirmé qu’il n’aura pas de mandat au delà de 2026, il reste certains que le pouvoir ne s’éloignera pas en 2026 du parti Union Progressiste, formation politique qui recèle les personnalités politiques, les plus fidèles au chef de l’Etat. Le ton est d’ailleurs déjà donné par le président de la commission des lois, l’honorable Orden Alladatin, qui, lors de son dernier passage sur une chaine de télévision privé entrevoit le combat de gladiateur des législatives de 2023.

Qu’il vous souvienne que le nouveau code électoral a introduit le parrainage comme un filtre pour le tri des candidature à l’élection présidentielle. Les préparatifs de l’élection présidentielle commence donc déjà travers les élections législatives et communales à venir. Et au niveau du parti Union Progressiste, il n’y a pas de temps à perdre et l’homme aux allégories, le président Bruno Amoussou à la manette du parti, pose certainement déjà les pions. La question aurait été certainement effleurée lors de ces derniers échanges à huis clos avec le président Patrice Talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.