Bénin – Journée de la liberté de la presse: Alain Orounla se prononce sur le dernier classement de RSF

-- Publicité--

En prélude à la célébration de la 28ème journée mondiale de la liberté de la presse, le ministre béninois de la communication et de la poste a adressé un message aux professionnels des médias de son pays. Alain Orounla a profité de l’occasion pour se prononcer sur le dernier classement mondial de Reporters Sans Frontières.

Ce lundi 03 mai 2021, les professionnels des médias célèbrent dans le monde entier la 28ème édition de la journée de la liberté de la presse. Au Bénin, le ministre de la communication, Alain Orounla s’est adressé aux journalistes à l’occasion de cette célébration.

A l’occasion de cette importante journée initiée par l’UNESCO pour célébrer la liberté de la presse et rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession ou qui ont été victimes de différentes violences, je me fais, une fois encore, l’heureux devoir de saluer avec beaucoup d’admiration les professionnels des médias de mon pays, en signe de reconnaissance de la qualité de leur contribution à la construction d’un Etat de droit et de la démocratie chez nous au Bénin.

Alain Orounla

Dans son message, le ministre de la communication n’a pas manqué de dire un mot sur le dernier classement de Reporters Sans Frontières. Dans ledit classement, le Bénin est en recul et rangé à la 114è place. « Ce rang est un appel renouvelé lancé à notre pays à ne pas relâcher et à redoubler d’ardeur pour la liberté de la presse qui est une quête permanente », a dit le ministre.

« L’information comme bien public »
Le thème retenu pour la célébration de la 28ème édition de la liberté de la presse est intitulé : « L’information comme bien public ». Ce thème suscite de nombreuses interrogations chez le ministre Alain Orounla.

L’offre de presse, relève-t-elle du bien public aujourd’hui ? Tout ce qui circule aujourd’hui est-il constructeur ou destructeur ?

Pour le ministre de la communication, le code l’information et de la communication a anticipé. En effet, à travers ses dispositions, notamment les articles 14, 15 et 31, le code de l’information et de la communication interpelle le journaliste sur le professionnalisme qui doit caractériser ses productions. « Je voudrais saisir l’occasion pour inviter les professionnels à plus de professionnalisme et à plus de rigueur dans la production et la diffusion de contenus », a déclaré le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus