Nigéria: plusieurs détenus évadés après une violente attaque contre la prison d’Etat d’Imo

Le centre pénitentiaire de l’Etat d’Imo au Nigéria a été attaqué lundi matin par des hommes armés qui ont réussi à pénétrer dans l’établissement et libérer près de 2.000 prisonniers.

L’attaque contre l’établissement pénitentiaire a eu lieu dans la ville capitale de l’Etat d’Imo, Owerri, très tôt lundi matin. Selon les informations, les assaillants ont également attaqué le siège de la police d’État, au cours de laquelle ils ont rasé des véhicules garés dans les locaux et libéré des détenus dans la cellule du Département d’État des enquêtes criminelles (SCID).

«Des coups de feu et des explosions lourds ont pu être entendus dans la région lorsqu’ils sont arrivés avec des armes sophistiquées, notamment de la dynamite et des fusils », a indiqué un communiqué de presse de la présidence du Nigéria. «Pendant ce temps, certains des détenus de l’établissement correctionnel ont refusé de partir tandis que d’autres sont revenus volontairement», indique le communiqué de presse, citant un agent de sécurité anonyme.

Selon This Day, l’attaque de lundi fait suite à plusieurs attaques similaires contre des services de sécurité du Sud-Est, soupçonnés de ne pas être étrangères à la bataille contre le groupe sécessionniste, Independent People of Biafra (IPOB). Le Service correctionnel et la police n’ont pas encore publié de déclaration sur l’attaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More