Moyen Orient: l’Iran annonce l’arrestation d’un «espion israélien» sur son sol

L’Iran a annoncé avoir mis la main sur un «espion israélien» dans le nord-ouest du pays. Cette information a été révélée par les médias du pays qui ont cité les autorités de Téhéran. Les rapports ne précisaient pas si l’espion présumé était un citoyen israélien, un citoyen iranien ou un résident d’un autre pays.

« Un espion israélien a été arrêté dans la province orientale de l’Azerbaïdjan, ainsi que d’autres espions qui étaient en contact avec des agences de renseignement d’autres pays », ont déclaré des sources locales de renseignement en Iran. Le gouverneur du district où les arrestations ont eu lieu, a indiqué lors d’un point de presse, que les détenus sont soupçonnés de fraude, de falsification de documents et de falsification de chèques. Il a déclaré que plus de 50 000 chèques d’une valeur de 18 milliards de rials iraniens avaient été découverts.

L’Iran a arrêté des ressortissants étrangers dans le passé pour des accusations d’espionnage pour Israël. En 2018, l’Iran a arrêté l’universitaire australienne Kylie Moore-Gilbert, dont le mari était à l’époque un citoyen israélien, et l’a condamnée à dix ans de prison pour l’accusation qu’elle était une espionne israélienne. Moore-Gilbert a été libérée à la fin de l’année dernière en échange de trois prisonniers iraniens en Thaïlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More