Mali : le Conseil de sécurité condamne l’attaque meurtrière contre la MINUSMA

Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné l’attaque meurtrière perpétrée vendredi contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans le nord-est du pays.

Le 2 avril, quatre Casques bleus tchadiens ont été tués et 19 autres blessés dans une attaque complexe contre un camp de la MINUSMA à Aguelhok, dans la région de Kidal, a rappelé l’ONU.

Sur son compte officiel, l’ONU informe que les membres du Conseil de sécurité ont appelé samedi le gouvernement de transition malien à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice. « Les attaques visant les soldats de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre au regard du droit international », ont-ils rappelé dans une déclaration de presse.

Ils ont souligné que les responsables des meurtres des quatre Casques bleus devraient être tenus pour responsables et ont exhorté tous les États, conformément à leurs obligations au titre du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer activement avec toutes les autorités compétentes à cet égard.

Ils ont également souligné que la participation à la planification, à la direction, au parrainage ou à la conduite d’attaques contre les Casques bleus de la MINUSMA constitue une base pour la désignation des sanctions conformément aux résolutions du Conseil de sécurité. Les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances et sympathie aux familles des victimes, ainsi qu’au Tchad et à la MINUSMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More