La CPI confirme en appel, la peine de 30 ans de prison de Bosco Ntaganda

La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé, mardi, la condamnation de l’ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda à 30 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Selon le site de l’ONU, la confirmation du verdict (crimes de guerre et crimes contre l’humanité) a été décidée à la majorité des juges de la Chambre d’appel de la CPI. Celle portant sur la peine (30 ans d’emprisonnement) a recueilli l’unanimité des magistrat de la Chambre d’appel.

M. Ntaganda et la Procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avaient fait appel du verdict et l’ancien chef de guerre congolais avait également fait appel du jugement sur la peine. La chambre d’appel de la CPI « confirme à la majorité la décision de condamnation » et « confirme la peine prononcée par la chambre de première instance », a déclaré le juge Howard Morrisson.

Surnommé « Terminator », l’ex-chef de guerre avait été condamné en novembre 2019 à une peine de 30 ans de prison pour des crimes de guerre et contre l’humanité. Il s’agissait alors de la peine la plus lourde jamais prononcée par la juridiction basée à La Haye. Le jugement est « désormais définitif », a fait savoir la CPI dans un communiqué publié à l’issue de l’audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More