Bénin: une dizaine de femmes déposée en prison, après les manifestations du 6 avril 2021

Après les manifestations dans la nuit du lundi 05 au mardi 06 avril 2021, plusieurs personnes ont été interpellées et déposées en prison.

Plusieurs personnes sont déposées en prison après les manifestations du 6 avril 2021 dont l’objectif est de protester contre la prorogation du mandat présidentiel. Selon Me Gnihoué, rapporté par Matin Libre, les mis en cause sont accusés de troubles à l’ordre public, destruction de biens publics et terrorisme. Ils sont une trentaine dont une dizaine de femmes.

Ils ont été auditionnés par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), avant d’être déposés en prison. Selon la même source, leur procès est prévu pour le 27 juillet 2021. Il faut signaler que les manifestations enregistrées ces derniers jours ont fait d’énormes dégâts.

Des infrastructures publiques et privées touchées…


A Parakou, les locaux d’une radio privée, dont l’ancien maire Charles Toko est actionnaire, ont été attaqués par les manifestants. Dans le département des Collines, on apprend que la maison d’un député a été attaquée. Sur les images et vidéos, on peut observer des motos et des voitures incendiées. A Cotonou, un grand feu a été observé à la place de l’Etoile Rouge.

Dans ses récentes sorties médiatiques, le porte-parole du gouvernement a rassuré les populations. A l’en croire, « le scrutin aura lieu. Il ne se passera rien ». Le président Patrice Talon, candidat à sa propre succession, a également donné l’assurance que le vote ne sera pas perturbé.

De plus en plus, l’armée prend le contrôle des zones touchées par les manifestations. Plusieurs voies bloquées par les manifestants, ont été déjà libérées par les forces de l’ordre, notamment à Bantè et Savè.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More