Présidentielle 2021: “Patrice Talon veut compétir contre lui-même”, Eric Houndété

Pas le temps de lire l'article ?

Le président de “Les Démocrates” s’est prononcé sur la publication de la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle du 11 avril 2021. Eric Houndété n’attendait pas de miracle de la Cour constitutionnelle. Il dit ne pas être surpris de la validation des trois duos provisoires.

Eric Houndété aurait souhaité que la Cour constitutionnelle dans l’examen des différents recours contre la liste provisoire des candidats, constate que “cette élection est une élection exclusive”. Mais au finish, le verdict de la Cour ne l’a pas surpris. “Nous n’attendions pas un miracle de la part de cette Cour constitutionnelle”, a-t-il confié à Frissons radio.

A lire aussi : Bénin: Eric Houndété anticipe sur un contentieux sur le logo des démocrates et saisit la CENA

Pour le président de “Les Démocrates”, il est désormais clair, à la face du monde, que le régime en place ne veut pas de compétition pour cette élection présidentielle. “Il a donc tout mis en oeuvre pour qu’il n’y ait pas de concurrents. Tout le monde constate qu’il n’y a pas d’opposition dans cette élection. Patrice Talon veut compétir contre lui-même”, a-t-il martelé.

Le duo-candidat des Démocrates recalé…

Après avoir passé plusieurs mois à bouder les nouvelles lois électorales et le processus électoral, “Les Démocrates” a décidé à quelques semaines de la déclaration de candidatures de participer à l’élection. L’inconséquence de cette incohérence, c’est la cacophonie observée dans la désignation des candidats du parti.

A lire aussi : Bénin: Bio Dramane Tidjani, coordonnateur du parti Les Démocrates, attendu à la Criet

Le parti finira par présenter un duo composé de Reckya Madougou et de Patrick Djivo. Paradoxalement, ils déposent leurs dossiers sans le parrainage. Logiquement, après l’étude approfondie des dossiers, la Commission électorale nationale autonome (Céna) a rejeté la déclaration de candidatures des Démocrates.

Cette décision de la Céna a été finalement confirmée par la Cour, malgré les recours des candidats recalés. A noter qu’au nombre des trois duos retenus par la Cour constitutionnelle, on retrouve celui composé de Corentin Kohoué et Iréné Agossa, tous d’eux suspendus par “Les Démocrates”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus