Sentiment anti-français au Mali: le Conseil National de Transition fait une mise en garde

Pas le temps de lire l'article ?

Les déclarations anti-présence militaire française au Mali, n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs, a déclaré, ce vendredi, le Conseil National de Transition.

Depuis quelques temps, un sentiment anti-présence militaire française prend de l’ampleur au Mali. Plusieurs associations ou leaders d’opinion appellent à des manifestations, réclamant le départ définitif de l’armée française au Mali. Face à cette montée fulgurante d’indignation à l’égard de la force étrangère, les autorités maliennes viennent de prendre le devant de la scène.

“Le Conseil National de Transition (CNT) a le regret de constater que, depuis quelques jours, des déclarations émanant de certains mouvements et regroupements, au sein desquels militent quelques membres du CNT, tentent à décrier la présence militaire française au Mali”, indique un communiqué des autorités maliennes, qui ont mis en garde les acteurs de ces différentes déclarations.

A lire Aussi: Mali: le départ définitif de l’armée française demandé

“Au moment où notre pays aspire profondément à la paix et à la stabilité, le président du Conseil National de Transition informe l’opinion publique et internationale que lesdites déclarations n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs. Il tient à réaffirmer le soutien et la stabilité du CNT à l’endroit de tous les partenaires qui œuvrent aux côtés du Mali dans la lutte antiterroriste sur toutes ses formes”, poursuit le communiqué.

Le président Bah N’Daw, a, de surcroît, invité tous les membres du CNT à se focaliser sur la mission qui leur a été assignée par le peuple malien et observer strictement les dispositions de l’article 92 du Règlement intérieur, interdisant d’user leur titre pour d’autres motifs que pour l’exercice de leur mandat.

A lire Aussi: Mali: mort d’un 4ème soldat ivoirien de la Minusma après une attaque (ONU)

En début de semaine, le mouvement Yerewolo Débout sur les Remparts et près de 3 millions de personnes ont signé un texte pour le départ définitif des forces armées françaises. Selon eux, l’armée française a failli à sa mission et ne fait qu’aggraver la situation sécuritaire au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus