Côte d’Ivoire: le footballeur Marcel Metoua et son épouse agressés par un capitaine de gendarmerie

Pas le temps de lire l'article ?

L’international footballeur ivoirien, Marcel Metoua, et son épouse ont été agressés par le propriétaire de leur immeuble, un Capitaine de Gendarmerie. Le couple a déposé une plainte contre cet officier, ce lundi 25 janvier 2021.

Marcel Metoua et sa famille ont été reçus, ce lundi, par le Contre-Amiral Ange Kessi, Commissaire du Gouvernement, à l’effet de déposer plainte pour coups et blessures volontaires, et abus d’autorité.

« Je n’ai jamais vécu ainsi. Comment des gendarmes peuvent-ils me frapper ? Qu’est-ce que j’ai fait ? A l’étranger, on ne nous traite pas ainsi. J’ai voyagé partout dans le monde. J’ai joué dans plein de coins. Cela n’a jamais été ainsi. Je suis dans mon pays, j’ai mes parents ici, j’ai tout le monde ici et on me traite comme quelqu’un qui n’est pas chez lui”

Marcel Metoua

Selon Madame Metoua, épouse de Marcel Metoua, pendant que les gendarmes, mandatés par leur propriétaire, Capitaine de gendarmerie, battaient son mari, elle jurait qu’ils ne pouvaient pas les frapper sans que l’affaire n’aille nulle part, parce que son mari et elle dînent à la table de la première dame, Dominique Ouattara.

A l’en croire, leur bourreau se tapait la poitrine en affirmant que son mari a l’habitude de frapper les gens à Abidjan sans être inquiété. C’est fort de cela que la gendarmerie nationale s’est saisie de l’affaire pour l’ouverture d’une enquête.

6 commentaires
  1. Ange godonou dit

    C’est pénible qu’entre nous ,même race et même nationalité on arrive là pendant qu’on critique la maltraitance qu’inflige les blancs au noir dans l’oxidants

  2. Azanhouan dit

    Ce capitaine certainement analphabète doit être sévèrement puni par sa hiérarchie
    Il se croit en territoire conquis

  3. Anonyme dit

    Il faut tout simplement le deshabille pour que cela serve de leçon aux autres.
    Courage et Yako a la famille Metoua

  4. PHILIPPE T dit

    Il faut tout simplement le deshabille pour que cela serve de leçon aux autres.
    Courage et Yako a la famille Metoua

  5. Christian dit

    Normalement, cette agression qui ne collé pas à l’image de la gendarmerie nationale mérite la radiation pure et simple de ce corps autant pour ce capitaine de gendarmerie que pour ses acolytes et complices.

  6. Alain Baby dit

    C’est déplorable qu’on vive ce genre d’atrocités entre nous africains

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus