Bénin: Dénis Oba Chabi embêté par un fait dans le système de parrainage

Pour la présidentielle d’avril 2021, les candidats à la succession de Patrice Talon sont contraints au système de parrainage. Dénis Oba Chabi, maire de la ville de Savè ne s’oppose pas à ce système; mais relève cependant un fait qui n’arrange pas son parti.

Dénis Oba Chabi, maire de la ville de Savè, élu de la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) a déjà retiré son formulaire de parrainage à la Commission électorale nationale autonome (Céna). Il est désormais apte à parrainer le candidat de son choix; mais un fait l’embête.

“Ce qui est embêtant dans mon cas, c’est dû au fait que je sois d’un parti minoritaire”, a-t-il confié à la presse. Pour lui, il ne serait pas bien que des gens qui sont intéressés par le fauteuil présidentiel soit bloqué pour défaut de parrains.

A lire aussi : Bénin – Formulaire individuel de parrainage: 52 élus ont déjà retiré le sésame (liste)

Le parti FCBE qui n’a que 06 maires devra convaincre 10 maires/ou députés pour parrainer son candidat à la présidentielle du 11 avril 2021. Même si les responsables du parti rassurent sur les tractations en cours, il s’agit quand même d’une équation difficile.

C’est ce qui justifie probablement les inquiétudes de Dénis Oba Chabi, qui lance un appel. “Je veux dire à nous tous que nous sommes les mêmes. Faisons en sorte que cette année qu’il n’y ait plus de problème de personne”, a-t-il déclaré.

Déjà 52 formulaires de parrainage retirés

A la date du mercredi 13 janvier 2021, 52 maires et députés sont déjà allés retirer leurs formulaires de parrainages à la Céna. Selon les lois électorales en vigueur, ils sont les seuls habiletés à parrainer des candidats. Ci-dessous la liste des maires et députés qui sont déjà en possession d eleurs formualires.

Les maires:

Les maires de Bohicon, Rufino d’Almeida; d’Avrankou, Gabriel Ganhoutodé; de Dassa-Zoumè, Nicaise Fagnon; de Banikoara, Tamou Bio Sarako; de Dangbo, Mahoudo Djossou ; de Klouékanmey, Dieudonné Gbèdjèkan; des Aguégués, Marc Gandonou; de Tori-Bossito, Rogatien Akouakou; de Pèrèrè, Alassane Abdoulaye; de Pobè, Simon Dinan Adébayor; de Sèmè-Podji, Jonas Gbènamèto; de Ouinhi, Jonas Houessou; de Zè, Amadé Moussa; de Savè, Oba Chabi Dénis; de Kpomassè, Kénam Mensah; de Ouidah, Christian Houétchénou; de Houéyogbé, Cyriaque Domingo; de Comè, Bernard Adanhokpè; d’Athiémé, Saturnin Dansou; d’Adjohoun, François Zannou Agbo; et d’Allada, Cakpo Joseph.

Les députés :

Zimé Kora Gounou, Malick Mora Sanni Saré, Lucien Houngnibo, Hyppolite Hazoumè, Patrice Nobimè, Octave Houdégbé, Ousmane Ibourahima, David Biokou, Yacoubou Orou Sé Guéné, Chantal Ayhi, Benoît Dègla et Hilaire Atoun ont répondu présents à l’appel de Emmanuel Tiando, ce mardi; Charles Omer Avalla, Lambert Agongbonon, Mathias Kouwanou, Abdel Kader Gbadamassi, Gérard Gbénonchi, Antoine N’da, Gbèglodo Adjovi, Sabaï Katé, Sofiath Schanou, Robert Gbian, Bida Nouhoum Yessoufou, Valère Tchobo, Joseph Anani Amavi, Mariama Babamoussa, Florentin Tchaou, Gilbert Bangana, David Gbahoungba, Nathanaël Sokpoekpé et Paulin Gbénou.

2 commentaires
  1. Anonyme dit

    L’élection ne sera jamais pour le 11 avril, détrompez vous.

  2. Ulrich dit

    Il sera question de revoir le parrainage pour stabliser la paix dans notre pays.Le peuple béninois s’inquiète de actuel régime qui ne fait que voter les lois qui opposent au bien être de ce dernier.Faisons de sorte que chacun des partis politiques puisse retrouver leurs récipissé pour particiter au prochain élection électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus