Laurent Gbagbo donne des précisions sur son retour en Côte d’Ivoire

Pas le temps de lire l'article ?

Après avoir obtenu ses passeports, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, envisage de rentrer en Côte d’Ivoire au cours du mois de décembre 2020.

Le retour au bercail de Laurent Gbagbo se précise. L’ancien président ivoirien a obtenu, ce vendredi 04 décembre 2020, ses passeports dans un hôtel de l’avenue Louise à Bruxelles en Belgique, où il réside depuis son acquittement et sa libération par la CPI.

A lire Aussi: Laurent Gbagbo: « Yodé et Siro n’ont fait qu’user de leur liberté d’expression »

Selon le communiqué publié par son avocate Habiba Touré, le Woody Mama envisage de rentrer en Côte d’Ivoire au cours du mois de décembre 2020. “Ayant maintenant son passeport, il envisage de rentrer en Côte d’Ivoire, au cours du mois de décembre 2020”, indique le communiqué. Selon le document, Laurent Gbagbo a désigné, à cet effet, le Ministre Assoa Adou, Secrétaire Général du Front Populaire Ivoirien (FPI), pour approcher les autorités compétentes, afin d’organiser son retour dans la quiétude, conformément à son statut d’ancien Président de la République.

Il importe de préciser qu’en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo est condamné à 20 ans de prison dans l’affaire de braquage de la Bceao durant la crise post-électorale de 2011. Dans un entretien accordé à Rfi et France 24 fin octobre dernier, Alassane Ouattara a souhaité le retour sous conditions de Laurent Gbgagbo au pays. « Je veux que Laurent Gbagbo rentre dans des conditions normales. C’est un ancien président, il a déjà fait neuf ans là-bas (CPI) », souhaitait Ouattara, qui ajoutait: « Je trouve qu’il est temps qu’il rentre en Côte d’Ivoire mais cela « ne peut se faire que dans des conditions examinées d’un commun accord ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus