gaetane
@The National

Visite de Mike Pompeo sur le plateau du Golan, la Syrie très en colère contre Israël et les Etats-Unis

La Syrie a dénoncé et qualifié, jeudi, de provocation, la visite de Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, sur le plateau du Golan, illégalement occupé par Israël, rapporte Prensa Latina.

Cette visite représente “une étape provocatrice avant la fin du mandat de Trump et une violation de la souveraineté de la République arabe syrienne ”, a assuré un communiqué du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés. Le document appelle les Nations Unies et la communauté internationale à condamner une telle action, qui représente également une violation des résolutions de l’ONU, y compris le numéro 497 du Conseil de sécurité, et du consensus international qui rejette la décision d’Israël d’annexer le Golan et les États-Unis à reconnaître une telle annexion.

Le communiqué a également condamné la visite de responsables américains dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. De même, il note que «la Syrie exige qu’Israël cesse de construire des colonies illégales et modifie le caractère urbain et la structure démographique et institutionnelle, ainsi que le statut juridique du Golan syrien occupé».

“La Syrie réitère son appel au Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités dans le cadre de la charte des Nations unies et à prendre des mesures concrètes et immédiates pour empêcher une répétition de telles visites provocantes de responsables américains”, indique le communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.