Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Présidentielle au Burkina: une élection sans incident majeur sur fond de menace terroriste

Ph: Burkina Faso-Ouagadougou-Canalblog

Les électeurs du Burkina Faso se sont rendus aux urnes pour élire leur prochain président de la république ce dimanche. Une élection qui selon plusieurs observateurs et médias, s’est déroulée sans incidents majeurs.

Dimanche très tôt, les burkinabés ont pris d’assaut les bureaux de vote pour élire le président de la république. L’affluence était au rendez-vous malgré les craintes de problèmes de sécurité liés aux groupes armés et terroristes. 6,5 millions d’électeurs sont inscrits sur la liste électorale et 13 candidats à la présidentielle se présentent. Le président actuel Roch Marc Christian Kabore, du parti au pouvoir, le Mouvement populaire pour le progrès, est considéré comme le favori pour remporter ces élections et aspire à être réélu à la tête de l’État.

A lire aussi: Burkina Faso: un citoyen américain tué dans la capitale Ouagadougou

Une autre personnalité fait figure de challenger sérieux. Il s’agit du principal opposant, le candidat de l’opposition Zephirin Diabre, de la formation politique Union pour le progrès et le changement. Ce candidat présidentiel et d’autres ont exprimé dans leurs campagnes électorales respectives que si le vote est frauduleux, ils ne reconnaîtront pas les résultats, ce qui alimente les tensions politiques.

Selon les médias locaux, le vote s’est déroulé sans complication et sans incident. Cependant, vue la menace terroriste très présente, le scrutin a dû être annulé dans quelque 1 500 villages situés dans des territoires à forte présence de groupes armés radicaux, qui exercent des violences sur la population civile.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus