Présidentielle au Burkina Faso: l’opposition a sept jours pour formuler son recours

CFOP-BF @ Facebook

Selon l’article 98 du code électoral du Burkina Faso, un délai de sept (07) jours est réservé pour toute contestation éventuelle des résultats provisoires.

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a proclamé jeudi, dans l’après-midi, les résultats provisoires de la présidentielle du dimanche 22 novembre 2020. Selon les résultats, le président sortant, Roch Kaboré, est réélu dès le premier tour avec la majorité absolue (57,87% des voix).

A lire Aussi: Présidentielle au Burkina Faso: l’opposition prend acte des résultats annoncés par la CENI

Dans la soirée, les candidats signataires de l’accord politique de l’opposition ont déclaré avoir pris acte des résultats annoncés par la CENI, précisant «qu’ils se réservent le droit d’utiliser les voies légales de recours pour traiter des irrégularités relevées au cours du déroulement du processus électoral et tout particulièrement au cours du scrutin du 22 novembre».

Selon l’article 98 du code électoral du Burkina Faso, ils n’auront qu’un délai de sept (07) jours pour formuler d’éventuels recours. “Tous les recours relatifs aux contestations éventuelles des résultats provisoires sont reçus par le Conseil d’Etat dans les sept jours, suivant la proclamation des résultats provisoires. Le Conseil constitutionnel statue et proclame les résultats définitifs dans les quinze jours qui suivent l’expiration du délai imparti pour les recours”, dispose l’article 98 du code électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus