Bénin Web TV » Monde » Monde - Société » Pakistan: le président autorise la castration chimique des violeurs

Pakistan: le président autorise la castration chimique des violeurs

Pakistani Prime Minister Imran Khan. (File Photo: IANS)

Le Pakistan a mis en place une nouvelle loi qui autorise la castration chimique pour les hommes reconnus coupables de viols. Une loi que le président Imran Khan a approuvée mardi dernier, rapporte Cnews.

Tenant une réunion du Conseil fédéral des ministres durant laquelle le ministre de la Justice, Farogh Naseem, a présenté un projet d’ordonnance anti-viol, Khan a indiqué que « nous devons garantir aux citoyens un environnement sûr». Une nouvelle loi qui, selon le président pakistanais, doit être bien claire sur le papier et dans la tête de tout le monde afin de faire l’objet d’une stricte application à l’avenir. Pour lui, rapporte la chaîne pakistanaise Geo TV, les victimes de viol doivent se sentir protégées par l’Etat et porter plainte sans crainte.

Cette loi prévoit également, selon un rapport de Cnews, un traitement accéléré des affaires, traitées par un service de police spécial, une meilleure protection des victimes et des témoins. Selon les médias locaux, cette loi doit être présentée au parlement du pays dans les prochains jours pour être votée. De nombreuses affaires de viols ont provoqué des vagues de manifestations au Pakistan où près de 1.000 femmes sont tuées chaque année dans des «crimes d’honneur», accusées d’avoir enfreint des normes conservatrices sur l’amour et le mariage.

Actuellement au Pakistan, les personnes reconnues coupables de viol risquent une peine de prison comprise entre 10 et 25 ans ou la peine de mort. Pour le viol collectif, la peine capitale ou la prison à perpétuité, rappelle Cnews.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.