gaetane
@La Libre Afrique

Ouganda: en pleine campagne présidentielle, le candidat de l’opposition Bobi Wine, arrêté

Le candidat à la présidentielle en Ouganda, la star Bobi Wine a été arrêtée encore une fois par la police. Cette nouvelle arrestation a déclenché dans la capitale, Kampala, une vague de manifestations violentes.

Le politicien de l’opposition a affirmé que la police avait violemment fait irruption dans sa voiture et l’avait placé en détention, alors qu’il faisait campagne à Luuka dans l’est de l’Ouganda, rapporte Independent citant un tweet du politicien. Cette arrestation a exaspéré ses partisans qui sont descendus dans les rues pour marquer leur soutien à la pop star, mais aussi s’insurger contre les méthodes du gouvernement. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants.

A lire aussi: En Ouganda, l’élection présidentielle est fixée au 14 janvier

On ne sait pas encore pourquoi Wine, un chanteur populaire qui souhaite devenir le prochain président de l’Ouganda, a été arrêté. “Nous n’avons pas été autorisés à le voir et nous ne savons pas ce qui se passe”, a déclaré Joel Ssenyonyi, le porte-parole du parti politique de Wine, la National Unity Platform. Il y a quelques semaines, Wine a été traîné hors de sa voiture par la police et arrêté, peu de temps après avoir été certifié comme candidat à l’élection présidentielle. Les bureaux de l’homme de 38 ans auraient été perquisitionnés par la police, une quinzaine de jours plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.