Nigéria: au moins 110 personnes décapités par Boko Haram près de Maiduguri

@CGTN Africa

Les combattants de la secte islamiste Boko Haram ont massacré samedi, au moins 110 personnes dans une attaque contre un village du nord-est du Nigéria, a indiqué dimanche, le coordinateur humanitaire de l’ONU dans le pays.

«Au moins 110 civils ont été impitoyablement tués et de nombreux autres ont été blessés dans cette attaque», a déclaré Edward Kallon dans un communiqué après que les premiers bilans indiquent 43 puis au moins 70 morts du massacre de samedi par des combattants présumés de Boko Haram. «L’incident est l’attaque directe la plus violente contre des civils innocents cette année», a déclaré Kallon, ajoutant que «je demande que les auteurs de cet acte odieux et insensé soient traduits en justice.»

A lire aussi: Nigéria: l’armée sème la terreur dans un camp de Boko Haram

Selon The Guardian, c’est le village de Koshobe, près de la ville principale de Maiduguri, dans le nord du Nigéria, qui a été la cible de cette violente attaque. Ce ne sont que principalement des agriculteurs dans les rizières, qui ont été ciblés par les assaillants. Le rapport de The Guardian citant une milice anti-djihadiste pro-gouvernementale, indique que la assaillants ont ligoté les travailleurs agricoles et leur ont tranché la gorge. Six autres ont été blessés lors de l’attaque et huit sont toujours portés disparus samedi. Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné l’attaque, déclarant: «Le pays tout entier a été blessé par ces meurtres insensés.»

1 commentaire
  1. Azanhouan dit

    Il faut avoir recours à une surveillance satellitaire permanente pour mieux localiser ces djihadistes sans foi ni loi et les massacrer sans état d’âme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus