gaetane
Meghan Markle @ Elle

Meghan Markle dans de beaux draps: la duchesse de Sussex face à la justice

Retournement de situation. La duchesse Meghan Markle face à la justice dans le procès qui l’oppose au groupe de presse Associated Newspapers Limited.

L’épouse du prince Harry, Meghan Markle, est accusée d’avoir en partie “copié” la lettre qu’elle a écrite à son père, Thomas Markle, en août 2018. Dans ce procès, Meghan reprochait à Associated Newspapers Limited d’avoir publié d’extraits d’une lettre privée envoyée à son père en août 2018.

Selon la plainte de la duchesse, le groupe de presse a enfreint la loi sur la protection des données et le droit d’auteur. Aux dernières nouvelles, Meghan Markle aurait été… aidée pour rédiger sa lettre à Thomas Markle, d’après des documents judiciaires consultés par le Sun.

Le média indique que la lettre ne serait pas de sa “propre création intellectuelle”. «Il appartient à la réclamante de prouver qu’elle était la seule personne à avoir contribué à la rédaction du projet électronique. Sans préjudice de la généralité de ce qui précède, le défendeur en déduit que Jason Knauf et / ou d’autres membres de l’équipe de Kensington Palace Communications ont contribué à la rédaction du projet électronique”, indiquent les documents. .

The Sun précise que le demandeur, Jason Knauf, et d’autres membres de l’équipe savent précisément quelles parties ont résulté d’une telle contribution.

“Copiée” à partir d’un brouillon électronique

Toutefois, pour sa défense, l’Associated Newspapers a affirmé que  l’épouse du prince Harry avait elle-même divulgué les détails de la lettre aux médias par l’intermédiaire d’amis. A l’époque, Meghan était “heureuse” lorsque cinq de ses amis ont pris la parole pour la défendre dans une interview avec People Magazine.

Pour les avocats d’Associated Newspapers Limited, la lettre aurait été “copiée” à partir d’un brouillon électronique. Mieux, l’équipe de communication du palais de Kensington aurait même “contribué à la rédaction” de la missive. Il appartient à la demanderesse de prouver qu’elle a été la seule personne à avoir contribué à la rédaction du brouillon électronique, demande désormais la partie adverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.