Mali: plusieurs bases militaires françaises attaquées par les djihadistes

Trois bases militaires françaises au Mali ont été la cible d’attaques des combattants islamistes liés à Al-Qaïda, lundi matin. Il s’agit de rares attaques des djihadistes contre des bases étrangères dans le pays.

Les attaques ont eu lieu simultanément à Kidal, Menaka et Gao dans le nord du Mali en l’espace de quelques heures, lundi matin. Les assaillants ont publié un communiqué peu après les attaques pour revendiquer leur coup et confirmer que les cibles étaient bien des bases militaires françaises. «Les attaques à la roquette des moudjahidines, en soutien à l’islam et aux musulmans, ont visé les bases de l’armée française des infidèles», a indiqué le communiqué sur Al Thabat, un groupe de médias affilié, al-Qaïda.

A lire aussi: Mali: le gouvernement de transition offre du matériel militaire aux forces armées

Les camps ont été touchés par des «tirs indirects», même si aucun décès ni blessé n’a été signalé, a déclaré Thomas Romiguier, porte-parole des forces françaises, qui comptent plus de 5 100 hommes répartis dans la région. Il a indiqué que le seul dommage causé par les tirs de roquettes était arrivé à une base des Nations Unies à Kidal, qui se trouve à côté de la base française. Un témoin à Gao a déclaré que plusieurs roquettes avaient été tirées vers la base française vers 5h30 du matin (05h30 GMT), rapporte Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus