Categories: Monde - Sécurité

Le coronavirus est l’étincelle susceptible de “déclencher la troisième guerre mondiale”, le chef d’Etat-major britannique

La pandémie de coronavirus crée un “risque réel” de troisième guerre mondiale, a averti dimanche le plus haut gradé de l’armée du Royaume-Uni et chef d’État-Major, le général Nicholas Carter.

La crise provoquée partout dans le monde par le coronavirus amène le chef d’Etat-major des armées britanniques, le général Sir Nicholas Carter, à s’interroger sur le risque de troisième guerre mondiale, car la pandémie apporte des temps “incertains et anxieux”. Les retombées économiques de la pandémie de coronavirus ont fait de la perspective de troisième guerre mondiale “un risque”, a déclaré le plus haut commandant militaire du Royaume-Uni, lors d’un entretien donné à Sky News à l’occasion du « Remembrance Sunday » [le « Dimanche du Souvenir], le 8 novembre 2020.

Le général Sir Nick Carter, chef d’Etat-major de la défense, a déclaré que la Grande-Bretagne et le reste du monde devraient “tirer les leçons” de l’histoire et des erreurs internationales qui ont conduit aux guerres mondiales du siècle dernier, étant donné les incertitudes causées par Covid-19. Sir Nick a fait ces commentaires lorsque Sky News lui a demandé, dans la perspective du dimanche du souvenir, s’il craignait que la crise économique mondiale provoquée par Covid-19 ne conduise à la guerre.

Il a déclaré au programme de Sophy Ridge On Sunday que l’on craignait que la multiplication des conflits régionaux dans le monde ne se transforme en “guerre totale”, à l’image des deux guerres mondiales du XXe siècle, où une série d’alliances entre pays a entraîné des années d’effusion de sang. Le haut fonctionnaire a fait valoir que, le monde étant “un endroit très incertain et anxieux” pendant la pandémie, il était possible “que l’escalade conduise à des erreurs de calcul”. “Nous devons nous rappeler que l’histoire ne se répète peut-être pas mais qu’elle a un rythme et si vous regardez le siècle dernier, avant les deux guerres mondiales, je pense qu’il était incontestable qu’il y a eu une escalade qui a conduit à l’erreur de calcul qui a finalement conduit à une guerre à une échelle que nous espérons ne jamais revoir”, a déclaré Sir Nick.

A la question de savoir s’il disait qu’il y avait une “menace réelle” de troisième guerre mondiale, il a répondu : “Je dis que c’est un risque et que nous devons être conscients de ces risques”. “Et c’est pourquoi le souvenir est important, parce que si vous regardez l’histoire, avec un peu de chance, vous apprenez de leur expérience et vous vous assurez que vous êtes très prudent sur la façon dont vous gérez le genre de conflits régionaux que nous voyons se dérouler dans le monde aujourd’hui”.

Dans une autre interview accordée à Times Radio, Sir Nick avait admis qu’il était inquiet à l’idée que l’armée puisse être mobilisée pour surveiller les restrictions liées au coronavirus au Royaume-Uni. Il a déclaré que, forcer “les gens à quitter la rue”, n’est “pas la raison d’être de l’armée”. Sir Nick a ajouté : “Je serais méfiant de m’impliquer dans tout cela.” “Il y a d’autres personnes qui sont plus qualifiées pour le faire, je pense”.

Publié par
Tags: coronavirus

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.