Categories: Monde - Société

Le Brésil doit «arrêter d’être un pays de pédés», le président Jair Bolsonaro

Le président brésilien Jair Bolsonaro s’est laissé emporter, dans son élan de minimiser la pandémie du Coronavirus, dans des propos plutôt vulgaires alors qu’il prononçait un discours sur le tourisme, au siège du gouvernement fédéral.

“Aujourd’hui, il n’y en a que pour la pandémie, il faut en finir avec ça. Je regrette les morts, je les regrette. Nous allons tous mourir un jour, tout le monde ici va mourir. Ça ne sert à rien de fuir cela, de fuir la réalité. Il faut arrêter d’être un pays de pédés. Nous devons nous battre la tête haute, lutter”, a déclaré le président d’extrême droite. “Vous avez été à terre lors de cette pandémie, qui était surdimensionnée”, a-t-il également affirmé.

A lire aussi: Brésil: la première dame Michelle Bolsonaro atteinte du coronavirus

Ce discours de Jair Bolsonaro est intervenu alors que ce dernier tente encore une fois de faire comprendre à ses concitoyens qu’il faut vivre avec le coronavirus, une position qu’il a adoptée depuis le début de la pandémie au Brésil. Selon les estimations, au moins 162.000 personnes sont mortes au Brésil et près de 5,6 millions de personnes infectées. Les experts assurent cependant, que ce chiffre est largement sous-estimé.

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.