gaetane
Abraham Zinzindohoué - Ancien président de la CS Ph: You tube

“La mouvance est orpheline de débats contradictoires”, Abraham Zinzindohoué

Le vice-président de l’Union Progressiste, Me Abraham Zinzindohoué, s’est prononcé sur l’appel au pardon du président de la république, Patrice Talon, lors de sa tournée nationale, et a invité l’opposition à quitter ses clichés pour progresser.

Reçu dans un entretien sur la tournée nationale du président de la République, Me Abraham Zinzindohoué estime que la tournée nationale entamée par Patrice Talon depuis le 12 Novembre dernier est une tournée qui rassure, qui apaise et qui amène le Bénin à faire un bon pas.

A Lire aussi: Bénin – Présidentielle de 2021: échange entre le Cos-Lépi et la Cour constitutionnelle

Selon le vice-président de l’Union Progressiste, la démarche de paix de Patrice Talon est dans le sens de grandir le Bénin et les béninois, car ils sont habitués à l’immobilisme.

C’est une tournée qui permet de panser les blessures et apaiser les cœurs, suite aux événements malheureux de 2019.

Je crois que pour un père de famille, la recherche de la paix est stratégique. Sans la paix, il n’y a pas de développement

Abraham Zinzindohoué

A la suite du président de la République, Me Abraham Zinzindohoué invite les opposants à aller dans cette démarche de grandeur qu’est la recherche de la paix.

Il faut que l’opposition cherche à grandir au lieu de se camper sur un passé dépassé“, martèle le vice-président de l’UP.

Il poursuit en rappelant que cela fait déjà 30 ans que le Bénin expérimente le système démocratique et depuis 30 ans, on ne fait que mentir au peuple et à être dans le statu quo, dans l’immobilisme.

Il invite alors ceux qui se disent être de l’opposition à chercher à grandir et à aller de l’avant, en sortant de leur schéma classique qui a toujours maintenu le pays dans le sous-développement.

Moi, j’ai l’habitude de dire que je suis de la mouvance. La mouvance est orpheline de débats contradictoires, c’est ça qui fait bouger les sociétés

Abraham Zinzindohoué.

Pour Abraham Zinzindohoué, l’opposition s’accroche à une prétendue crise que traverserait le pays. Selon lui, il y a crise partout et c’est d’ailleurs cela qui fait bouger les sociétés.

Le plus important, poursuit-il, ce n’est pas la crise, mais c’est ce qu’on fait pour régler cette crise. Et c’est cela la démarche du chef de l’Etat sur le terrain, a-t-il fait savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.